«48 000 décès par an» à cause de la pollution : le chiffre d'Emmanuel Macron est-il crédible ?

«48 000 décès par an» à cause de la pollution : le chiffre d'Emmanuel Macron est-il crédible ?© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Emmanuel Macron aux Invalides à Paris, le 26 novembre (image d'illustration).

En pleine fronde des Gilets jaunes, pourr expliquer la nécessité supposée d'augmenter les prix à la pompe, le président de la République appuie son argumentaire sur une étude qui a déjà été critiquée il y a plusieurs années par Le Monde.

Emmanuel Macron s'est-il aventuré un peu trop loin ? Sur Twitter, le chef de l'Etat a déclaré que «48 000 décès par an» pouvaient être attribués à la pollution. Selon le site Contrepoing.org, ce chiffre serait pour le moins contestable : «D'où sort ce chiffre de 48 000 morts, ressassé par le monde politique ? Il est tiré d’un rapport de l’agence Santé publique France, sur "L’état de santé de la population en France". Un concept vaste, qui tient aussi bien compte des maladies cardiovasculaires, du diabète, du mode de vie, que de l’inhalation de gaz toxiques.»

L'étude en question pointerait surtout la nocivité du tabac et de l'alcool, de loin les principaux vecteurs de mortalité provoquant cancers et maladies cardiovasculaires. Mais dans cette étude, un autre rapport commandé par la Commission européenne est discuté et il fait simplement état de «48 000 morts prématurées».

Par ailleurs, le journal Le Monde avait déjà épinglé en 2013 les écologistes qui faisaient, selon le quotidien, un usage abusif d'un chiffre similaire de 42 000 morts, se fondant sur une statistique datée de 1997. Et le journal d'opposer : «Aujourd'hui, l'étude la plus récente parle de 2 900 décès dans 9 villes françaises polluées»... Le chiffre du président de la République serait donc en réalité une extrapolation de cette étude vieille d'une vingtaine d'années et n'évoquant que les grandes villes.

Lire aussi : Le mépris de Griveaux pour les «gars qui fument des clopes et roulent au diesel» fait réagir

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»