La loi contre la manipulation de l'information, «inapplicable» ?

La loi contre la manipulation de l'information, «inapplicable» ?© Capture d'écran du site : www.mediaite.com
La loi contre la manipulation de l'information fait débat.
Suivez RT France surTelegram

Contestée à gauche comme à droite, la loi contre la «manipulation de l'information» a finalement été adoptée en force par l'Assemblée nationale. «Inapplicable», affirment certains, «dangereuse», mettent en garde d'autres.

Par un vote de l'Assemblée nationale le 20 novembre, le Parlement a définitivement adopté la loi contre la «manipulation de l'information», qui avait été retoquée à deux reprises par le Sénat. 

Invité à réagir sur le plateau de RT France à ce vote, Yann-Maël Lahrer, fondateur de Okaydoc, plateforme de chercheurs dédiée à la transformation numérique des organisations, s'inquiète d'«atteintes assez fortes à la démocratie».

Pointant du doigt la difficulté, selon les points de vues, d'identifier la fausseté d'une information, il repère d'autres points litigieux. «Il faut identifier les auteurs de ces fake news», explique-t-il ajoutant par ailleurs que «les plateformes internet [...] ont une appréciation très différente de la liberté d'expression de celle qu'on a en Europe, qui est [une appréciation] américaine».

«A mon avis, les conséquences vont être assez faibles puisque c'est une loi qui est relativement inapplicable», nuance-t-il néanmoins.

Auteur: RT France

Dans le JT de RT France, Alexis Lévrier, historien de la presse et des médias, souligne ce qui est selon lui le point essentiel de cette nouvelle loi : «On confie au juge une mission énorme [...] Est-ce qu'il sera à même de juger de la fiabilité de cette nouvelle ?» Et d'ajouter : «Il est tout à fait normal d'avoir des doutes sur l'efficacité de cette loi.»

Pour Alexis Lévrier, le but du texte est que les autorités puissent «réagir rapidement» au moment où une nouvelle fabriquée est relayée. Mais est-ce la bonne manière de procéder ? «Cela, je n'en suis pas certain», remarque-t-il.

Auteur: RT France

Lire aussi : Liberté d'expression menacée ? Pourquoi la nouvelle loi contre la désinformation fait polémique

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix