Agacé par une question sur une possible fin des ventes d'armes à Riyad, Macron refuse de répondre

Agacé par une question sur une possible fin des ventes d'armes à Riyad, Macron refuse de répondre© Pool New Source: Reuters
Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane et le président français Emmanuel Macron (image d'illustration).

En visite au salon Euronaval, Emmanuel Macron s'est montré irrité alors qu'il était interrogé sur un éventuel arrêt des ventes d'armes de Paris à Riyad, comme l'a demandé l'Allemagne à tous les Européens. Il a catégoriquement refusé de répondre.

Le maître des horloges n'aime pas être pris de court. En déplacement au salon Euronaval au Bourget le 23 octobre, Emmanuel Macron a eu du mal à masquer sa colère lorsqu'un journaliste lui a demandé si la France envisageait d'emboîter le pas à l'Allemagne et de suspendre ses ventes d'armes à l'Arabie saoudite, après que Riyad eut admis son rôle dans l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi.

«Ca n'a rien à voir avec ce dont nous sommes en train de parler. Rien. Alors je ne vais pas répondre à cette question. Je suis désolé mais tant que je serais au pouvoir c'est comme ça que ça ce passera, que cela plaise ou pas», a répliqué le chef de l'Etat, visiblement irrité, d'après des propos rapportés par les agences Reuters et AFP. «Ce n'est pas parce qu'un dirigeant dit quelque chose que je dois réagir à chaque fois. Alors je ne vais pas répondre à ça», a-t-il renchéri alors qu'un journaliste insistait pour avoir une réponse.

Le 21 octobre, la chancelière allemande Angela Merkel a prévenu que Berlin n'autoriserait plus d'exportations d'armes vers l'Arabie saoudite. Le lendemain, le ministre allemand de l'Economie Peter Altmaier a demandé aux Européens de suivre l'exemple. «Ce n'est que si tous les pays européens se mettent d'accord que cela impressionnera le gouvernement de Riyad», a-t-il fait valoir à la chaîne allemande ZDF. Un argument qui, pour l'heure, n'a eu que peu de poids face aux près de 12 milliards d'euros de commandes d'armes passées par l'Arabie Saoudite à la France sur les neuf dernières années.

Lire aussi : Erdogan révèle toutes ses informations sur l'affaire Khashoggi

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»