Le vainqueur du prix Nobel de physique critiqué pour un clip jugé sexiste (VIDEO)

Le vainqueur du prix Nobel de physique critiqué pour un clip jugé sexiste (VIDEO)© Capture d'écran Youtube@Laser fan
Gérard Mourou et ses laborantines dans un clip tourné en 2010

Son travail sur les lasers à haute puissance lui a permis de remporter le prix Nobel de physique. Mais Gérard Mourou est aujourd'hui vilipendé sur la toile pour un clip tourné il y a des années, dans lequel des laborantines font tomber la blouse.

Gérard Mourou, professeur à Polytechnique, a remporté le 2 octobre avec son étudiante canadienne Donna Strickland et l'américain Arthur Ashkin le prix Nobel de physique pour son travail sur les lasers à haute puissance. Un prix prestigieux qui a poussé le scientifique sur le devant de la scène, et fait ressortir une vidéo qu'il avait tourné en 2010 pour promouvoir son travail.

Sur une musique reggae, Gérard Mourou, en blouse blanche et lunettes noires, danse dans la salle de lasers de l'école Polytechnique à Paris en compagnie de jeunes laborantines, qui finissent dans une courte scène par faire tomber la blouse pour se retrouver en mini-short et débardeur.

Auteur: Laser fan

Un clip au second degré assumé qui n'avait pas fait de vague à l'époque, mais qui vient aujourd'hui obscurcir le travail du scientifique par la polémique qu'il suscite, notamment sur les réseaux sociaux. «Une vidéo profondément gênante et sexiste. [...] Mais à quoi pensait-il, lui et le groupe @ELI_laser?!?», lance ainsi un internaute parmi d'autres.

Des critiques qui ont fini par arriver jusqu'à l'Académie royale des sciences de Suède, qui a réagi auprès de l'AFP. «[La vidéo] fait écho à des attitudes que l'Académie royale des sciences de Suède ne partage pas», a déclaré son secrétaire général, Göran Hansson, soulignant toutefois que cela ne remettait pas en cause le choix pour l'attribution du Nobel. «Nous avons récompensé les découvertes et inventions fantastiques du professeur Mourou [...]. Aucun autre aspect n'entre en ligne de compte. Ce n'est pas un prix pour des vidéos ou des films, c'est un prix pour la science», a-t-il ajouté.

Dans un courriel adressé à l'AFP, Gérard Mourou explique qu'il ne se doutait pas que ce clip serait l'un des sujets abordé pour ce prix Nobel. «Il existait d'autres clips de ce genre à l'époque et j'ai donc accepté [...]. Certaines personnes se sont montrées très critiques, mais heureusement, la plupart des gens ont compris le ton humoristique de cette vidéo», a-t-il conclu.

Lire aussi : Outrage sexiste : cette fatigante envie de pénal 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter