L’immigration nous apporte-t-elle enrichissement ou appauvrissement ? Vifs échanges sur RT France

L’immigration nous apporte-t-elle enrichissement ou appauvrissement ? Vifs échanges sur RT France© RT France
Quatre invités, aux opinions tranchées, ont débattu sur le sujet des migrations.

Frédéric Taddéï proposait le 3 octobre un débat clivant et sensible sur la question de l’immigration. Elisabeth Lévy, Djordje Kuzmanovic, Pierre Jacquemain et Laurent Pahpy se sont opposés sur le sujet.

Bataille d'idées sur le plateau d'Interdit d'interdire. Frédéric Taddéï a effectivement lancé un vif débat : «L’immigration nous apporte-t-elle enrichissement ou appauvrissement ?» Le 26 septembre, un Manifeste pour l'accueil des migrants a été signé par 150 personnalités, dont Pierre Jacquemain, rédacteur en chef de Regards et invité sur le plateau. Celui-ci a notamment souligné que «les migrations n'étaient pas un problème [mais] plutôt une chance pour nos pays». Pierre Jacquemain a également assuré que «l'Europe avait les capacités d'accueillir [et] il fallait anticiper les politiques d'accueil sur le long terme».«L'urgence c'est l'accueil, l'Europe doit accueillir ces populations», a-t-il poursuivi.

Fortement opposée à cette vision, la directrice du magazine Causeur, Elisabeth Lévy, a dénoncé le fait qu'il y ait, en prenant pour exemple l'Aquarius, un «chantage, disant aux gens, c'est la mort ou l'accueil». «C'est un peu faux», a t-elle déclaré en s'en prenant directement au manifeste et s'adressant à Pierre Jacquemain : «La position de la gauche vous condamne en permanence à vouloir rééduquer les peuples. [...] Les discours de moralisation sur les migrations ont accompagné la progression de l'extrême droite.»

Alors que Jean-Luc Mélenchon a pour sa part refusé de signer le manifeste, l'orateur national pour La France insoumise (LFI) sur les questions internationales, Djordje Kuzmanovic, a estimé que «c'était les traités de libre-échange qui, en cassant les frontières, avaient permis toute une série de politiques néolibérales». Or, pour Djordje Kuzmanovic, s'il faut sauver les réfugiés en mer Méditerranée, il faut aussi aborder le sujet des «migrations intra-européennes» qui, par la voie des politiques néolibérales, «mettent en concurrence» les uns contre les autres. Un problème pour le militant LFI qui a fustigé par exemple «la position du patronat allemand» qui a pu embaucher, à travers ces migrations, avec des salaires «à 75 centimes [d'euro]». Selon lui, «le patronat, le Medef entre autres en France, est très volontaire pour mettre en concurrence les travailleurs».

A l'opposé de cette vision, l'analyste et membre du think tank Iref, Laurent Pahpy, a attesté «militer pour les migrations libres». Pour lui, les barrières migratoires sont le «principal  fléau qui empêche des millions de personnes dans le monde de gagner en productivité». D'après Laurent Pahpy, «si on retire les barrières migratoires dans le monde entier on pourrait multiplier par deux ou trois le PIB mondial». D'après lui, les barrières seraient donc «le principal frein à la création de richesse».

Retrouvez l'intégralité du débat animé par Frédéric Taddeï en replay, ainsi que les autres épisodes d'Interdit d'interdireici.

Lire aussi : A rebours d'une partie de la gauche, Mélenchon refuse de signer un appel pour l’accueil des migrants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter