Selfie de Macron : la justice dément que l'un des deux jeunes ait été lié au trafic de cocaïne

Selfie de Macron : la justice dément que l'un des deux jeunes ait été lié au trafic de cocaïne
Photo ©Eliot BLONDET / POOL / AFP

Le Parisien affirme que l'un des deux jeunes hommes qui ont posé torse nu avec Emmanuel Macron est lié à un chef de gang armé contrôlant le marché de la cocaïne en Guyane.

Le Parisien daté du 2 octobre avait annoncé que l'un des deux jeunes, Reaulf Fleming, dit «Raul», ayant posé avec Emmanuel Macron à Saint-Martin aurait eu de mauvaises fréquentations : selon le quotidien de la capitale, il compterait dans son entourage un proche qui serait le chef d'un gang armé contrôlant le marché de la cocaïne en Guyane

Ces informations ont été niées par la justice : « Les informations relayant la proximité d’un des deux individus avec le chef d’un gang armé contrôlant le trafic de cocaïne avec la Guyane ne sont corroborées à ce jour par aucune investigation judiciaire actuelle ou passée conduite par le parquet de Basse-Terre »,a ainsi expliqué le bureau du procureur de Basse-Terre.

«Il faut des jeunes comme toi pour faire les travaux, pour reconstruire. Les jeunes comme toi là, t'es costaud comme tout», avait alors lancé le président de la République au jeune homme torse nu, sans hésiter à lui toucher l'épaule. «Faut pas rester comme ça, et pas refaire des bêtises, hein ? Les braquages c'est fini», poursuit Emmanuel Macron, en s'assurant de la parole de son interlocuteur, les yeux dans les yeux. «Tu me l'as dit, tu n'oublies pas ?», conclut le chef de l'Etat avant de prendre dans ses bras la mère du jeune homme.

Lire aussi : Photo polémique de Macron : Marlène Schiappa considère que Marine Le Pen s'est indignée par racisme

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter