«Cirque Pinder», «débandade» : l'opposition fait son miel d'un Gérard Collomb démissionnaire

«Cirque Pinder», «débandade» : l'opposition fait son miel d'un Gérard Collomb démissionnaire
Illustration ©LUDOVIC MARIN / AFP

Les rebondissements de la probable démission de Gérard Collomb n'ont pas échappé à l'opposition. A droite comme à gauche, de nombreux élus ont ironisé sur une situation qui semble échapper au «maître des horloges», Emmanuel Macron.

«Cirque», «grand-guignol», «mauvais vaudeville»... L'opposition s'est emparée du feuilleton inédit de la proposition de démission – et son maintien ce 2 octobre – par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, refusée la veille par Emmanuel Macron.

Macron ferme la porte, Collomb tente la fenêtre

Au petit jeu des commentaires acerbes, les élus de La France insoumise (LFI) étaient particulièrement en verve. «Macron ferme la porte, Collomb tente la fenêtre», a ironisé le député du Nord LFI Adrien Quatennens. 

«Ce n'est plus un embarras, c'est une débandade !», s'est exclamé Eric Coquerel, député de Seine-Saint-Denis, affirmant ne pas croire à un tel attachement de Gérard Collomb à la mairie de Lyon.

Danielle Simonnet, conseillère de Paris LFI, a de son côté fait un lien avec la démission ce même jour de Manuel Valls de son mandat de député, afin de briguer la mairie de Barcelone, y voyant une conjonction heureuse de deux événements.

Quand les plus fidèles en sont là, il y a de quoi s'inquiéter !

Premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure a estimé pour sa part que les Français étaient, selon lui en droit de s'interroger : «Le clan Macron implose de l'intérieur.»

A l'instar d'Eric Coquerel, le chef du PS a également évoqué une débandade dans un autre tweet acide.

A droite, Nicolas Dupont-Aignan, avec une analyse similaire n'était pas en reste. «Quand les plus fidèles en sont là, il y a de quoi s'inquiéter !», a-t-il estimé sur Twitter.

Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national (RN, ex-FN) et finaliste de la présidentielle 2017 a qualifié la valse hésitation de Gérard Collomb de sketch, allant jusqu'à utiliser le mot dièse #CirquePinder.

Lire aussi : Gérard Collomb maintient sa démission, l'Elysée contraint de chercher un remplaçant

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»