Le chef de la police municipale de Rodez décède après une attaque au couteau

Le chef de la police municipale de Rodez décède après une attaque au couteau
Illustration ©Régis Duvignau/Reuters

Le maire de Rodez a annoncé que le responsable de la police municipale était mort, après avoir été blessé de plusieurs coups de couteau en plein centre-ville. L'agresseur était connu des services de police pour posséder un chien de catégorie 1.

Pascal Filoé, chef de la police municipale de Rodez (Aveyron) est décédé ce 27 septembre dans la matinée après avoir été blessé de plusieurs coups de couteau dans le centre ville, a-t-on appris auprès du maire de la ville.

D'après le site de Centre Presse, qui a révélé l'affaire, les faits se sont déroulés en pleine rue vers 10h30, et le fonctionnaire, «en état d'urgence absolue», avait été transporté vers l'hôpital de Rodez où il devait décéder. Pascal Filoé était père de trois enfants.

Selon une source proche du dossier avancée par l'AFP, l'agresseur présumé a été interpellé peu après les faits à proximité de l'hôtel de ville et était «connu des services de police», selon Christian Teyssèdre, le maire de Rodez.

D'après France 3 Occitanie, l'agresseur présumé a été appréhendé peu après l'agression à proximité de l'hôtel de ville. Il était connu des services de police pour posséder sans permis un chien de catégorie 1. L'animal lui aurait été retiré une semaine auparavant ce qui pourrait expliquer son geste. L'agresseur aurait alors menacé le maire et le chef de la police municipale. Il s'agirait d'un homme d'une cinquantaine d'années, arrivé en Aveyron quelques mois auparavant d'après France 3. 

Une cellule psychologique a été mise en place à l'intention des employés municipaux.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter