Après le selfie au pistolet, Benalla lâché par son avocat

Après le selfie au pistolet, Benalla lâché par son avocat© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Alexandre Benalla lors de son audition par la commission d'enquête du Sénat.
Suivez RT France surTelegram

Maître Liénard a annoncé sur Facebook qu'il renonçait à défendre son client, Alexandre Benalla, seulement deux jours avant son audition par les juges d'instruction pour les violences du 1er mai. Le selfie au Glock a-t-il pesé dans la balance ?

L'avocat  d'Alexandre Benalla, Laurent-Franck Liénard, a annoncé le 26 septembre qu'il renonçait à défendre son client et qu'il souhaitait «beaucoup de courage pour affronter la suite» à son désormais ancien client.

L'ancien collaborateur de l'Elysée est mis en examen pour «violences volontaires» pour ses agissements place de la Contrescarpe à Paris le 1er mai et s'est plus récemment illustré dans la presse, le 24 septembre, lorsque le site d'investigation Mediapart a publié une image datant de la campagne présidentielle d'En Marche ! et sur laquelle on le voit brandir son pistolet Glock sur le visage d'une jeune femme, entourée d'autres membres de la garde rapprochée d'Emmanuel Macron.

C'en est trop pour la défense d'Alexandre Benalla : «En accord avec Monsieur Benalla j'ai décidé de quitter sa défense pour les faits du 1er mai. Je lui souhaite beaucoup de courage pour affronter la suite», a ainsi écrit Laurent-Franck Liénard sur Facebook. Contacté par le magazine L'Express, l'avocat n'a pas souhaité commenter cette décision.

Un emploi du temps serré s'annonce donc pour l'ancien chargé de mission de l'Elysée, deux jours seulement avant son audition par les juges d'instruction. 

Lire aussi : Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie... sans port d'armes (PHOTO)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix