Combien de détenus musulmans en France ? Nicolas Bay reçoit une réponse du garde des Sceaux

Combien de détenus musulmans en France ? Nicolas Bay reçoit une réponse du garde des Sceaux© Sébastien SALOM GOMIS Source: AFP
Un véhicule pénitentiaire quitte la maison d'arrêt de Rennes-Vezin (image d'illustration).

Quelle est la part de détenus musulmans dans les prisons françaises ? L'eurodéputé du Rassemblement national, Nicolas Bay, a obtenu de la part du garde des Sceaux, Nicole Belloubet, le nombre de détenus demandant des aménagements pendant le ramadan.

Le garde des Sceaux, Nicole Belloubet, a consenti à répondre par courrier au député européen, Nicolas Bay (Rassemblement national). Ce dernier lui avait demandé le 15 février combien de détenus s'étaient inscrits «à un dispositif de restauration adapté» pendant le mois du ramadan de 2017.

Selon les informations de Valeurs actuelles, la réponse du ministre de la Justice est arrivée ce 11 septembre : «17 899 personnes détenues» ont sollicité des repas aménagés au moment du Ramadan, représentant ainsi 25,81% des individus détenus en France.

C'est la première fois que le garde des Sceaux apporte une réponse claire sur le nombre de personnes qui demandent que les repas soit aménagés au moment du Ramadan. Les statistiques religieuses et ethniques étant interdites en France, ce chiffre permet, selon l'hebdomadaire, d'en déduire le nombre de musulmans dans les prisons françaises. 

60% des détenus de «culture musulmane» selon Larrivé

Interrogé par Valeurs actuelles, Nicolas Bay a relativisé le chiffre avancé par Nicole Belloubet et l'a estimé «sans doute très minoré», surtout au regard du travail parlementaire réalisé sur ce sujet par l'élu Les Républicains, Guillaume Larrivé en 2014.

Le rapport de ce député proposait un autre chiffre et concluait : «environ 60 % de la population carcérale en France, c’est-à-dire 40 000 détenus, peuvent être considérés comme de culture ou de religion musulmane.»

Le directeur d'une prison d'Ile-de-France interrogé par l'hebdomadaire a pour sa part jugé qu’«un peu moins de la moitié» des détenus demandaient chaque année l’aménagement des repas pendant le ramadan. Et de préciser que d'autres dissimulent leur religion «pour ne pas attirer l’attention du renseignement pénitentiaire».

Valeurs actuelles met en lumière un phénomène de surreprésentation des musulmans dans les prisons françaises en ramenant cette proportion à la population totale : le Pew research center, cité par l'hebdomadaire, a ainsi estimé qu'en 2016, la France comptait 8,8% de musulmans

Lire aussi : 450 radicalisés sortant de prison d'ici fin 2019 : un risque majeur pour la société française ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter