Emplois fictifs : François et Pénélope Fillon entendus par la justice

Emplois fictifs : François et Pénélope Fillon entendus par la justice© Patrick Kovarik Source: Reuters
François Fillon et Pénélope Fillon le 20 mars 2017 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

François Fillon est de nouveau entendu par la justice ce 7 septembre dans l'enquête concernant les soupçons d'emplois fictifs de son épouse et de ses enfants comme assistants parlementaires. Pénélope Fillon avait été auditionnée la veille.

Ce 7 septembre, l'ancien candidat à l'élection présidentielle de 2017 François Fillon a de nouveau été auditionné par les juges d'instructions à Paris. Ceux-ci enquêtent sur d'éventuels emplois fictifs accordés par l'ancien Premier ministre à ses enfants ainsi qu'à son épouse Pénélope Fillon. Cette dernière avait aussi été entendue par les juges la veille.

Une source proche du dossier a confirmé à l'AFP une information d'abord relayée par Le Parisien selon laquelle le couple avait été entendu au pôle financier du tribunal de grande instance de Paris. «Ces auditions sont un processus classique, après la remise du rapport de synthèse des enquêteurs en juin et avant la clôture prochaine de l'information judiciaire», a expliqué une source au quotidien francilien.

Les révélations du Canard enchaîné le 25 janvier 2017 avaient fait voler en éclats la campagne présidentielle de François Fillon, parti favori dans la course à l'Elysée. Au cœur du dossier, les soupçons d'emplois fictifs de sa femme Pénélope et de ses enfants au Parlement. Les investigations portent aussi sur les salaires touchés de mai 2012 à décembre 2013 par son épouse pour un emploi dans une revue littéraire, la Revue des deux mondes, propriété d'un homme d'affaires proche de François Fillon, Marc Ladreit de Lacharrière.

Ces auditions sont un processus classique, après la remise du rapport de synthèse des enquêteurs en juin et avant la clôture prochaine de l'information judiciaire

Mis en examen le 14 mars 2017, notamment pour «détournement de fonds publics» et «complicité et recel d'abus de bien sociaux», François Fillon s'était déjà rendu le 29 mai 2017 chez les juges d'instruction, après une élection présidentielle lors de laquelle il avait été éliminé dès le premier tour au terme d'une campagne entachée par ce scandale. 

Lors de sa dernière audition, fin juillet 2017, François Fillon avait défendu la réalité des emplois d'assistants parlementaires de sa femme à l'Assemblée nationale, entre 1986 et 2013, lorsqu'il était député, et de ses enfants Charles et Marie quand il siégeait au Sénat, entre 2005 et 2007.

Quatre personnes sont mises en examen dans cette affaire: les époux Fillon, Marc Joulaud (ancien suppléant de François Fillon à l'Assemblée nationale), et Marc Ladreit de Lacharrière. Les deux enfants du couple Fillon ont été placés sous le statut de témoin assisté. Désormais retiré de la vie politique, l'ancien Premier ministre, âgé de 64 ans, a rejoint il y a un an, en tant qu'associé, la société de gestion d'actifs et d'investissement Tikehau Capital.

Lire aussi : François Fillon décroche un poste à responsabilité à la Fédération internationale de l'automobile

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix