BFMTV est fâchée avec les camemberts : les internautes s'amusent

BFMTV est fâchée avec les camemberts : les internautes s'amusent © LOIC VENANCE Source: AFP
Caméra munie d'un micro de BFM TV/(Image d'illustration).

Alors qu’elle illustrait les chiffres d’une d’enquête d’opinion assez défavorable au chef de l’Etat, la chaîne d’information BFMTV a diffusé un graphique circulaire aux représentations grossièrement fausses. Un manque de rigueur moqué sur la toile.

La publication le 22 août d'un sondage d'opinion de l’institut Elabe mettant en exergue la défiance grandissante des Français envers Emmanuel Macron a donné lieu, comme à l'accoutumée, à la publication d'une série de graphiques dans les médias. Ne dérogeant pas à la règle, BFMTV a notamment décidé de représenter par un graphique «camembert» les résultats de l'une des questions posées lors du sondage : «Quel [est] l'effet de la politique d'Emmnanuel Macron et du gouvernement sur votre situation personnelle ?» 

Dès sa publication à l'antenne, les internautes ont relevé que les proportions censées representer les pourcentages étaient faussées. La grossière réprésentation des 6% de Français estimant que le chef de l'Etat améliorait leur situation personnelle a particulièrement été commentée. 

A l'instar de nombreux internautes, l'un d'entre eux s'est même permis de publier un graphique où les proportions étaient respectées. 

Un autre, avec une pointe d'ironie, a donné à la chaîne «deux heures» pour résoudre une équation bien complexe.

Ce n'est pas la première fois que la chaîne se fâche avec les représentations graphiques. Le 25 avril dernier, elle avait diffusé un camembert qui devait alors illustrer les 48% de sondés opposés aux grèves de la SNCF. Seul problème, la proportion en rouge qui devait les représenter occupait plus de la moitié du camembert...

Lire aussi : Quand France 2 accuse à tort Vladimir Poutine de chasser le tigre (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter