Les migrants, «une menace culturelle» : la phrase de Chantal Delsol qui agite les réseaux sociaux

Les migrants, «une menace culturelle» : la phrase de Chantal Delsol qui agite les réseaux sociaux© @Wikimedia : Elekes Andor
La philosophe Chantal Delsol s'exprime lors d'une conférence sur «le futur de l'Europe», à Budapest, le 23 mai 2018 (image d'illustration).

A l'antenne de France Inter, la membre de l'Académie des Sciences morales et politiques Chantal Delsol a évoqué une «menace culturelle» liée, selon elle, aux migrants. Des propos largement commentés sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter.

Le 21 août 2018, Chantal Delsol était l'invitée du journaliste Eric Delvaux sur le 6/9 de France Inter. Au cours de l'entretien, la philosophe, par ailleurs éditorialiste au Figaro et à Valeurs actuelles, a été amenée, entre autres, à s'exprimer sur le phénomène d'immigration en France. Alors qu'elle réagissait aux propos de son interlocuteur, Chantal Delsol a affirmé, au sujet des migrants, qu'«avant d'être une richesse, c'[était] surtout une menace culturelle».

Des propos qui n'ont pas tardé à faire réagir les réseaux sociaux. En effet, alors que la phrase a provoqué une explosion de colère chez nombre d'internautes, elle a été applaudie par d'autres. En outre, si certains commentateurs ont opté pour l'humour, d'autres ont souhaité prendre du recul sur le tollé engendré.

«Xénophobe et idiote», «aussi peu de morale que de compétences en science politique», «une femme de grande culture»...

Président de l'association France Fraternités, Pierre Henry, qui a affirmé découvrir Chantal Delsol à travers son passage sur France Inter, a estimé que ses propos «ne [faisaient] pas d’elle une philosophe mais une xénophobe et une idiote».

Renaud Epstein, docteur en sociologie, a quant à lui souhaité rebondir sur l'appartenance de Chantal Delsol à l'Académie des Sciences morales et politiques, «institution moisie» qu'il propose de supprimer car selon lui, «ses membres ont aussi peu de morale que de compétences en science politique».

Le géopolitologue et consultant Alexandre del Valle a de son côté félicité les propos de Chantal Delsol qu'il estime être des «paroles de bon sens».

Répondant à une internaute sur la polémique en cours, le philosophe Raphaël Enthoven a pour sa part affirmé que Chantal Delsol «n'[était] pas xénophobe». Marquant ses distances par rapport aux propos de son homologue au micro de France Inter, il a toutefois jugé que Chantal Delsol était «une femme de grande culture [qui] gagne à être lue, connue et écoutée».

Sur le ton de l'ironie, le fonctionnaire européen Emmanuel Foulon a quant à lui souhaité conseiller à Chantal Delsol de ne pas se focaliser «sur les Ciotti, Morano ou Valls», affirmant qu'«il y a[vait] beaucoup d’autres migrants et enfants de migrants qui s’intègrent très bien».

Lire aussi : Faciliter l'embauche des migrants, est-ce une solution pour les secteurs qui peinent à recruter ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter