Interpellation d'un demandeur d'asile afghan ayant poignardé quatre personnes à Périgueux

- Avec AFP

Interpellation d'un demandeur d'asile afghan ayant poignardé quatre personnes à Périgueux© Charles Platiau Source: Reuters
(Image d'illustration).

Dans la soirée du 13 août, un migrant d'origine afghane de 19 ans a poignardé quatre personnes dans le centre-ville de Périgueux, en Dordogne. Aucun pronostic vital des victimes n'a été engagé et l'homme a été interpellé par les forces de l'ordre.

Un jeune demandeur d'asile afghan, alcoolisé, a blessé quatre personnes le soir du 13 août, dont une grièvement, en les poignardant dans le centre-ville de Périgueux, selon la police. La police l'a interpellé. Le demandeur d'asile a été placé en garde à vue et il est poursuivi pour «violence aggravée avec une ITT [interruption temporaire de travail] supérieure à huit jours». La piste terroriste est écartée.

L'homme, âgé de 19 ans, s'en est pris à un groupe de jeunes filles qui passaient devant son domicile. Deux ambulanciers, témoins de la scène, ont tenté de le calmer. Il est alors rentré chez lui pour chercher un couteau de cuisine et a blessé les deux hommes, âgés de 55 et 38 ans, principalement à la tête et à la nuque. 

Il s'en est ensuite pris à ses voisins, deux frères âgés de 64 et 68 ans, qui ont reçu plusieurs coups de couteau. L'un d'entre eux a eu le poumon perforé, l'autre a surtout été touché au dos. 

Alors que ce dernier se défendait, il est tombé au sol avec son agresseur. Un autre témoin, un jeune homme d'origine camerounaise, est alors intervenu et a aidé la victime à maîtriser l'individu et à lui prendre son couteau, avant que la police n'interpelle l'agresseur.

Lire aussi : Allemagne : un garçon russe de 5 ans poignardé à mort dans un centre d'accueil pour migrants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter