La France a remboursé les Mistral, Moscou estime que l'affaire est réglée

Navires Mistral à Saint-Nazaire Source: Reuters
Navires Mistral à Saint-Nazaire

François Hollande et Vladimir Poutine sont parvenus à un accord sur la non-livraison des navires Mistral, dont la France aura «la pleine propriété et la libre disposition», ont annoncé séparément l'Elysée et le Kremlin mercredi soir.

Les présidents français et russe «se sont entretenus cet après-midi afin de confirmer que la France et la Russie sont parvenues à un accord pour mettre un terme au contrat signé en 2011 qui prévoyait la livraison de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral», selon un communiqué publié par l'Elysée.

La Russie sera donc«exclusivement et intégralement remboursée des sommes avancées au titre du contrat». Selon le quotidien économique russe Kommersant, le montant du remboursement s'éleverait à 1,16 milliard d’euros.

La France a d'ores et déjà fourni à la Russie les fonds mentionnés et prend donc la pleine propriété des deux navires. Paris a donc finalement consenti à payer l’intégralité de la somme exigée par Moscou. De plus, la France assumera tous les risques liés au démontage et au déchargement de l’équipement russe et en prendra les frais à sa charge. Les parties arrière russes, produites à l’usine Baltiïskiï de Saint-Pétersbourg, resteront sur les porte-hélicoptères et la Russie remettra les certificats d'utilisateur à la France.  

Moscou estime pour sa part que dorénavant, la question des Mistral est définitivement réglée.

La question reste malgré tout entière, que la France va-t-elle maintenant faire des Mistral ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales