Marlène Schiappa interviewe Claire Chazal pour Paris Match, Twitter s'insurge

Marlène Schiappa interviewe Claire Chazal pour Paris Match, Twitter s'insurge© Gérard Julien Source: AFP
Marlène Schiappa en mai 2018

La secrétaire d'Etat Marlène Schiappa s’est improvisée journaliste le temps d'un entretien avec Claire Chazal pour Paris Match. Les internautes ulcérés lui reprochent, entre autres, un manque de sérieux.

Quand un responsable politique et un journaliste échangent leurs rôles, le curieux mélange des genres ne laisse personne insensible. Marlène Schiappa a recueilli les propos de la présentatrice Claire Chazal pour Paris Match le temps d'une pige improvisée. Immédiatement, la secrétaire d’Etat s’est fait étriller sur les réseaux sociaux.

Dans cet article dont des passages sont en ligne sur le site de Paris Match, on apprend que Marlène Schiappa a mené un entretien «sans tabou» avec une femme incarnant un «modèle de féminisme serein». Sont passés en revue la PMA, le mouvement #metoo, la question LGBT, l'édication d'un enfant sans son père, la société patriarcale, l'amitié et le désir...

Les internautes reprochent à Marlène Schiappa de ne pas occuper efficacement sa fonction et de trop se disperser. En plus de l'interview pour Paris Match, elle vient en effet de publier un livreSi souvent éloignée de vous (Stock, 2018) et a interprété Les Monologues du vagin, pièce de théâtre d'Eve Ensler sur une scène de théâtre pour la journée de la femme. Certains critiquent sa dispersion et demandent même qu’elle soit remplacée.

 

 

D'autres internautes s'étonnent que ses fonctions lui laissent autant de temps libre.

Un autre point fait grincer des dents les internautes sur Twitter : sur le site de Paris Match, il n’est pas fait référence à la fonction politique de Marlène Schiappa mais à sa qualité d’auteur de Si souvent éloignée de vous et de Lettres à mes filles.

Les utilisateurs de Twitter jugent aussi que les deux femmes sont coupées de la réalité. 

La réponse de Marlène Schiappa, qui persiste et signe, consiste à prétendre qu'une «petite caste de gens» seraient détournés de la «chose publique» et qu'ils mépriseraient les Français qui regardent l'émission Touche pas à mon poste de C8, dans laquelle elle a été reçue, ou qui lisent Paris Match

Loin d'éteindre le feu, ce message a déchaîné de nouvelles critiques. 

Lire aussi : Marlène Schiappa supprime l’article 2 controversé qui décriminalisait certains viols

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter