Nantes : les tensions se poursuivent après les émeutes (PHOTOS)

Nantes : les tensions se poursuivent après les émeutes (PHOTOS)© SEBASTIEN SALOM GOMIS Source: Reuters
Des gaz lacrymogènes ont été envoyés en fin d'après-midi au quartier du Breil

Plusieurs quartiers de Nantes se sont embrasés et ont connu des émeutes dans la nuit du 3 au 4 juillet après qu'un homme a été tué par balle par un policier. Le 4 juillet, la tension était encore palpable en fin de journée.

La tension règne au Breil, quartier de Nantes qui a vu la mort le 3 juillet d'un homme de 22 ans tué par un policier lors d'un contrôle. La nuit avait déjà été difficile après l'éclatement d'émeutes et d'incendies dans plusieurs quartiers à la suite de cet incident. Le 4 juillet vers 17 heures, un regain de tensions a été de nouveau constaté avec la mise à feu d'un véhicule sur un parking. D'après les observations des journalistes sur place, les affrontements et les incendies sporadiques se sont poursuivis jusque tard dans la nuit.

Un reporter de RT France présent sur place a pu constater l'ampleur des dégâts causés par deux nuits de violences.

Selon l'AFP, un journaliste a été frappé au ventre et au visage par un homme seul. Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes et ont essuyé quelques jets de pierre. Sur Twitter, des témoins ont dévoilé plusieurs clichés. Un reporter de RT France a filmé la charge policière.

La journaliste Véronique Escolano a signalé vers 21h30 que «les forces de l'ordre arpentent le quartier du Breil sous le regard surpris des habitants». «Et les insultes», ajoute-t-elle.

Vers 21h50, cette dernière note qu'«un feu reprend dans une des trois voitures incendiées». Face au danger que représente l'incendie, elle décrit une scène de vie qui semble absurde : «La vie continue pour le quartier. A deux pas des enfants et des jeunes sont dehors. Et une trottinette passe.»

Une autre internaute a photographié l'incendie.

Un reporter de RT France signale que les affrontements se poursuivent en début de soirée et constate également un feu de poubelle.

Le journaliste Clément Lanot observe les pompiers lutter contre un incendie dans un entrepôt.

Une journaliste indépendante note que vers 22h20 «la situation se pacifie au Breil.» «Les deux partis se regardent en chien de faïence depuis une bonne heure», note-t-elle encore.

«C’est un miracle qu’il ne soit pas blessé» a déclaré à Ouest-France un policier le 4 juillet après qu'un de ses collègues de la Compagnie départementale d'intervention a été touché par un tir au niveau de son casque. D'après les premières observations des policiers, la munition pourrait être de type .22 Long Rifle : « C’est une trace qui peut s’apparenter à ça», affirme Jean-Christophe Bertrand, le directeur départemental de la sécurité publique de Loire-Atlantique. Et de préciser : «Nous allons faire expertiser le casque. »

Lire aussi : Nantes : flambée de violence dans trois quartiers sensibles après la mort d'un jeune homme (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter