«LGBT hors de France» : des tags homophobes dans le Marais en amont de la marche des fiertés à Paris

«LGBT hors de France» : des tags homophobes dans le Marais en amont de la marche des fiertés à Paris© Bruno Domingos Source: Reuters
Deux hommes s'embrassent lors d'une manifestation en faveur des droits des homosexuels à Rio, 2003, illustration
Suivez RT France surTelegram

Dans la nuit du 25 au 26 juin, des graffitis homophobes ont été inscrits en plein cœur du quartier du Marais, à Paris, alors que le quartier pavoise les couleurs de l'arc-en-ciel en amont de la Marche des fiertés qui se tiendra le 30 juin.

En amont de la Marche des fiertés qui aura lieu à Paris le 30 juin, le quartier du Marais a décoré sa chaussée aux couleurs de l'arc-en-ciel et pavoise à grand renfort de drapeaux LGBT+. Mais, dans la nuit du 25 au 26 juin, quelqu'un a recouvert les motifs de peinture blanche et d'inscriptions homophobes. «LGBT hors de France», clame par exemple un des graffitis photographié par un passant. 

La mairie de Paris, qui se trouve à quelques dizaines de mètres seulement, a promptement réagi contre l'acte de vandalisme et Anne Hidalgo a annoncé que le procureur de la République serait saisi de l'affaire.

Elle a également promis que les inscriptions seraient effacées, ce qui a été constaté par un journaliste de RT France sur place ce 26 juin. Le maire de Paris a par ailleurs assuré que des passages piétons supplémentaires seraient repeints aux couleurs de l'arc-en-ciel.

Bruno Julliard, premier adjoint à la mairie de Paris, s'est joint à la condamnation de l'édile et a tweeté : «La dégradation homophobe des marquages arc-en-ciel avec un tag "LGBT HORS DE FRANCE" dans le Marais est inadmissible et sera réparée. Cette nouvelle démonstration de haine hideuse ne fera que renforcer notre détermination à lutter sans faillir contre les discriminations.»

Joël Deumier, président de l'association SOS Homophobie, a pour sa part évoqué la suite judiciaire de l'enquête au micro de France Info : «Nous condamnons fermement cet acte de vandalisme homophobe. Nous sommes en train d’étudier les meilleurs moyens, y compris sur le plan judiciaire, de répondre à cet acte commis sur la voie publique et à quelques jours de la Marche des fiertés.»

Lire aussi : Adoption : enquête ouverte pour discrimination envers les homosexuels en Seine-Maritime

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix