Emmanuel Macron commande pour 50 000 euros de vaisselle pour l'Elysée

Emmanuel Macron commande pour 50 000 euros de vaisselle pour l'Elysée© Philippe Wojazer Source: Reuters
Illustration

Pour mettre au goût du jour l'argenterie de l'Elysée, Emmanuel Macron a passé une commande d'une valeur de 50 000 euros à la Manufacture de Sèvres. La note sera divisée entre cette dernière et le ministère de la Culture.

Selon une information révélée par Le Journal du dimanche (JDD), le président de la République a commandé un nouveau service d'argenterie pour les tables du palais de l'Elysée pour un montant de 50 000 euros. C'est sur les conseils de l'intendance et parce que les couverts de l'Elysée avaient besoin d'être remis au goût du jour selon elle, que cette commande a été faite. Le journal rappelle que depuis 1848 et la proclamation de la IIe République, c'est la Manufacture de Sèvres qui est en charge de fournir les couverts à l'Elysée. Traditionnellement, chaque service du palais a un petit nom. Dans les années 1950, le service du président René Coty avait été baptisé Capraire, celui du président Jacques Chirac, utilisé jusque là, portait le nom de Constellation. Celui d'Emmanuel Macron s'appellera, non, pas Jupiter, mais très sobrement le service «Bleu Elysée».

Lire aussi : 30 000 euros de maquillage, 5500 euros de «Photoshop»: les fastueuses dépenses de campagne de Macron

C'est l'artiste Evariste Richer qui a été chargé de dessiner ce service comprenant 1 200 assiettes sur lesquelles figureront un dessin en plan des bâtiments. L'addition de 50 000 euros devrait surtout servir à la rémunération des artistes. Une somme conséquente qui ne sera cependant pas à la charge de l'Elysée, puisqu'elle est répartie entre la Manufacture de Sèvres, un établissement public, et le ministère de la Culture.

La commande d'Emmanuel Macron a inspiré certains internautes.

Un habitué des dîners élyséens raconte que des petites pièces de l'argenterie sont parfois dérobées par des invités voulant rapporter un souvenir de leur visite. Cependant, selon lui, il est très rare qu'il y ait de la vaisselle cassée par les invités lors des dîners officiels. Au prix que coûte l'assiette, nous voilà soulagés !

Lire aussi : Ces ex-marcheurs dégoûtés par La République en marche

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter