La rédaction de Buzzfeed France intégralement licenciée par la maison-mère

La rédaction de Buzzfeed France intégralement licenciée par la maison-mère© Brendan McDermid Source: Reuters
La rédaction new-yorkaise de Buzzfeed

La nouvelle en a surpris plus d'un sur internet, lieu de diffusion du média Buzzfeed. Le Monde a en effet révélé que la société américaine voulait licencier la totalité de son équipe en France et y cesser ses activités.

Créé en 2006 aux Etats-Unis, le média aux contenus légers Buzzfeed est apparu en France en 2013. Petit à petit, sa rédaction s'est étoffée avec le recrutement de journalistes. En tout, ce sont donc près de 14 salariés qui resteront sur le carreau, d'après les informations publiées le 7 juin par Le Monde, avec la cessation de l'activité de Buzzfeed France.

L'annonce, auprès de la rédaction française, aurait été faite par Scott Lamb, dirigeant du site américain venu spécialement des Etats-Unis. Interrogée par Le Monde, la rédactrice en chef, Cécile Dehesdin est désappointée : «On est très déçus et surpris, on embauchait encore il y a dix mois, on a continué d’augmenter notre trafic et de sortir des gros scoops en 2018. On est extrêmement fiers du travail accompli depuis quatre ans.» 

Sur Twitter, le rédacteur en chef Stéphane Jourdain se dit «triste» et ne comprend pas cette «décision brutale et complètement inattendue».

Interviewée par le quotidien, la direction américaine de Buzzfeed affirme que la fermeture ne concerne que la France et non les autres structures à l'international : «Nous prenons des mesures pour reconsidérer notre activité en France, en raison de l’incertitude des pistes de croissance sur le marché français.»

Lire aussi : L'Avenue, ce célèbre restaurant parisien qui refuse les Arabes et les femmes voilées

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter