A l'Assemblée, Lassalle hurle sa colère contre les «censeurs» lorsque qu'on lui coupe son micro

A l'Assemblée, Lassalle hurle sa colère contre les «censeurs» lorsque qu'on lui coupe son micro © BERTRAND GUAY Source: AFP
Le député Jean Lassalle fait partie des non-inscrits à l'Assemblée nationale
Suivez RT France surTelegram

En tant que député indépendant, non-inscrit à un groupe parlementaire, Jean Lassalle dispose d'un temps de parole réduit à l'Assemblée. Furieux d'être considéré comme «un sous-député», il a laissé éclater sa colère quand on l'a empêché de s'exprimer.

«C'est une honte !» : micro coupé, le député des Pyrénées-Atlantiques Jean Lassalle a hurlé sa colère pour se faire entendre dans les travées de l'Assemblée nationale dans la soirée du 6 juin, lors des débats sur la loi solidarité et renouvellement urbains, qui impose aux communes de plus de 3 500 habitants (1 500 en Ile-de-France) de disposer de 20% de logements sociaux d'ici à 2025.

Dans un hémicycle pour le moins clairsemé, l'ancien candidat à la présidentielle vient de se faire couper la parole par la présidente de séance, Carole Bureau-Bonnard, qui lui explique qu'elle ne fait qu'appliquer le règlement en vigueur : «Vous faites partie des non-inscrits, il n'y a plus de temps de parole.»

L'indépendance vis-à-vis de tout groupe parlementaire vient en effet au prix d'un temps de parole moins important, ce qui constitue au yeux de Jean Lassalle une catégorisation inacceptable de ces derniers en «sous-député».

«Vous n'avez pas à vous lever et à hurler dans l'Assemblée», lui a alors lancé une Carole Bureau-Bonnard sur un ton quelque peu condescendant. Une remarque qui n'a n'a fait que redoubler l'ire du député, qui a finalement quitté l'hémicycle en criant :«Mesdames et Messieurs les censeurs, bonsoir !»

Lire aussi : Jean Lassalle : le peuple est «ringardisé» lorsqu'il pense différemment du pouvoir (INTERVIEW)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix