Les nouvelles capitales des futures régions françaises sont connues

Les nouvelles capitales des futures régions françaises sont connues© Capture Twitter
Le débat faisait rage entre Dijon et Besançon quant au choix de la capitale de la future région.
Suivez RT France surTelegram

Alors qu'il n'y aura plus que 13 régions en France au 1er janvier 2016, les capitales régionales ont été validées ce matin en Conseil des ministres.

Le Conseil des ministres de ce mercredi a rendu son verdict concernant les futures capitales régionales suite à la nouvelle découpe administrative en France. Dès le 1er janvier 2016 en effet, il n'y aura plus que 13 régions en métropole, contre 22 aujourd'hui.

Et forcément, du côté de certaines villes qui vont perdre leur statut de capitale régionale, quelques dents risquent de grincer chez les déçus. Mais ce matin, le gouvernement a donc tranché sur les villes qui restaient en suspens. 

Lille, Rouen et Dijon ont donc été choisies comme capitales régionales au dépens de Caen, Metz, Amiens ou encore Besançon. De quoi entraîner quelques remous alors que les mécontents se faisaient déjà entendre avant la décision.

En savoir plus : une réforme des régions contestées par les maires

Outre ces trois villes dont le choix était encore un peu incertain, Lyon, Toulouse, Bordeaux, ainsi que Strasbourg, ont été confirmées comme capitales des nouvelles régions nées du redécoupage territorial, selon le compte rendu du Conseil des ministres.

Les capitales des régions françaises seront donc : Lille, Rouen, Paris, Rennes, Strasbourg, Nantes, Orléans, Dijon, Bordeaux, Lyon, Toulouse, Marseille et Ajaccio. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix