Insécurité, toxicomanie, saleté : un élu du XVIIIe interpelle Anne Hidalgo dans une vidéo ironique

Insécurité, toxicomanie, saleté : un élu du XVIIIe interpelle Anne Hidalgo dans une vidéo ironique© Pierre Liscia
Capture d'écran de la vidéo de Pierre Liscia sur Twitter

Pierre Liscia, élu Les Républicains du XVIIIe arrondissement de Paris, a diffusé ce 21 mai sur Twitter une vidéo sur son quartier de la Chapelle. Devenue virale, elle présente de façon ironique l'environnement déplorable que les riverains subissent.

Dans une vidéo de deux minutes datée du 21 mai et amplement partagée sur Twitter, l'élu Les Républicains (LR) de Paris Pierre Liscia met en lumière de façon décalée les conditions de vie des habitants du XVIIIe arrondissement de Paris, où se situe notamment la porte de la Chapelle. Insécurité, prostitution, toxicomanie, saleté, mendicité agressive : il propose à la maire de Paris, Anne Hidalgo, de venir dans le quartier où il est élu depuis quatre ans et l'invite à «agir» car «elle est aux manettes».

Dans le clip visionné plus de 80 000 fois, il explique que dans le quartier de la porte de la Chapelle, porte d'entrée de la capitale pour les touristes qui viennent de l'aéroport Charles de Gaulle, se cristallisent de nombreux comportements délictueux. Quand des touristes arrivent à Paris, ils pensent «Amélie Poulain, Champs-Elysées», ironise-t-il, devant des images de sans-abris qui fouillent dans les poubelles. «C'est pas Notre-Dame-de-Paris, mais ça a un côté cour des miracles quand même», poursuit Pierre Liscia dans sa vidéo au montage dynamique et qui reprend les codes des réseaux sociaux.

C'est pas Notre-Dame-de-Paris, mais ça a un côté cour des miracles quand même

S'adressant à Anne Hidalgo qui a «beau jeu d'aller tous les vendredis soutenir les migrants et les riverains porte de la Villette», il déplore qu'elle ne vienne jamais dans ce quartier qui est devenu un «camp de migrants à ciel ouvert». Devant des images de détritus qui jonchent le sol et les bancs des abribus, Pierre Liscia s'alarme que son quartier soit devenu le «plus grand supermarché de crack de France». L'insécurité y est également prégnante selon lui, entre «mendicité des Roms» et impossibilité de retirer de l'argent dans un distributeur «sans se faire emmerder». Pierre Liscia conclut son plaidoyer pour son quartier en rapportant des propos du maire XVIIIe arrondissement de Paris, Eric Lejoindre, qui lui aurait fait savoir que «ça allait s'arranger» avec les Jeux olympiques de 2024, avec la construction d'un stade et d'un campus universitaire.

Mais «2024 c'est loin» pour les habitants du quartier, réagit Pierre Liscia : «Qu'est-ce-que vous faites Madame Hidalgo pour répondre à la détresse de tout un quartier ? Vous êtes aux manettes, vous devez agir !», termine l'élu de la capitale.

Lire aussi : L’Algérie accusée d’avoir abandonné des migrants subsahariens dans le désert nigérien

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter