«Ringard» le bleu, blanc, rouge ? Schiappa troque le drapeau français pour l'arc-en-ciel sur Twitter

«Ringard» le bleu, blanc, rouge ? Schiappa troque le drapeau français pour l'arc-en-ciel sur Twitter© Jason Reed Source: Reuters
Drapeau arc-en-ciel lors d'une manifestation en faveur du mariage pour tous à Sydney en Australie, mai 2017, illustration

La secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa a remplacé la bannière de son profil Twitter, déclenchant une polémique : en lieu et place du drapeau français figure un drapeau arc-en-ciel.

Le 15 mai, la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa a déclenché une polémique sur le réseau social Twitter en changeant la bannière décorant son profil : on y voit à présent une représentation détournée du célèbre tableau d'Eugène Delacroix La Liberté guidant le peuple. En lieu et place du drapeau français censé figurer sur cette icône de la République française, une bannière arc-en-ciel, emblème des luttes LGBTQ, flotte désormais dans la main droite de l'allégorie de la Liberté.

«Ringard» le bleu, blanc, rouge ? Schiappa troque le drapeau français pour l'arc-en-ciel sur Twitter
Capture d'écran du profil Twitter de Marlène Schiappa

La nouvelle décoration numérique de la secrétaire d'Etat n'a pas échappé à certains internautes qui se sont interrogés sur le sens à accorder à cet emblème.

Le bleu-blanc-rouge c'est d'un ringard

Des plaisantins ont évoqué «le drapeau de la dernière cause communautaire à la mode» et ironisent : «Je m'attendais à un truc palestinien, ces temps-ci (parce que le bleu-blanc-rouge c'est d'un ringard.)»

D'autres s'insurgent et empruntent à Alfred Jarry : «Complètement ubuesque d'usurper un tableau d'Eugène Delacroix La Liberté guidant le peuple, pour faire passer des opinions. J'ai mal pour la France.»

Certains internautes vont même jusqu'à supposer que Marlène Schiappa aurait honte du drapeau français : «On n'accepte pas d'être secrétaire d’Etat lorsque l'on a honte de son drapeau au point de le changer pour un autre.»

Lire aussi : «La fête à Macron» : Marlène Schiappa tente de faire la leçon... et reçoit une volée de bois vert

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter