Le commissariat de Champigny attaqué au cocktail Molotov, trois personnes en garde à vue (VIDEO)

Le commissariat de Champigny attaqué au cocktail Molotov, trois personnes en garde à vue (VIDEO)© Philippe HUGUEN Source: AFP
Un véhicule de la police nationale (Illustration)

Dans la nuit du 11 au 12 mai, le commissariat de Champigny a été la cible de tirs de mortiers, de cocktail Molotov et de feux d’artifices lancés par plusieurs dizaines d’individus. Trois personnes ont été interpellées et placées en garde à vue.  

Le commissariat de la ville de Champigny (Val-de-Marne) a été le théâtre de violences au cours de la nuit du 11 au 12 mai. Selon une source policière, une cinquantaine de personnes résidant à la cité Bois l'abbé ont lancé peu avant minuit des projectiles incendiaires sur le commissariat. Après avoir appelé des renforts, les policiers visés ont répliqué en procédant à des tirs de flash-ball et de grenades lacrymogènes.

Dispersés, les individus dont certains étaient munis de barres de fer, ont ensuite saccagé un arrêt de bus, incendié deux véhicules et plusieurs poubelles. Après l’intervention des pompiers, la police a pu sécuriser le périmètre et faire revenir le calme vers 1h30 du matin.

Une personne présente à proximité de l'endroit où ont eu lieu les heurts a diffusé une vidéo qui a été relayée sur les réseaux sociaux. 

Trois personnes ont été interpellées depuis la matinée du 12 mai et placées en garde à vue dans les locaux de la sûreté départementale à Créteil. Ce n’est pas la première fois que ce quartier de Champigny est secoué par des heurts. Le 5 mai, trois hommes avaient été arrêtés après des tirs de mortier et devront répondre de leurs actes le 8 juin au tribunal de Créteil.

Dans la nuit du 31 décembre 2017 au 1er janvier 2018, un capitaine de police et une gardienne de la paix du commissariat voisin de Chennevières-sur-Marne avaient été roués de coups lors d'une intervention pour rétablir l'ordre à l'occasion d'une soirée privée de réveillon, organisée dans un hangar d'une zone industrielle de cette commune de l'est de Paris. Publiée sur les réseaux sociaux, la vidéo de l'agression avait alors suscité l'indignation.

Lire aussi : Les policiers attaqués à Champigny durant la Saint-Sylvestre racontent leur agression

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter