«C'était un malentendu» : le grand retour médiatique de Mennel

«C'était un malentendu» : le grand retour médiatique de Mennel© Capture d'écran @vidéo TF1
La chanteuse Mennel Ibtissem dans l'émission The Voice de TF1, le 3 février 2018

La chanteuse Mennel a jugé que la polémique née de ses tweets sur les attentats était due à une interprétation erronée. Elle assure se sentir citoyenne française et avoir été touchée par les tragédies «comme tout le monde».

Venue présenter son premier single sur le plateau de l'émission Quotidien, la chanteuse Mennel est longuement revenue sur la polémique qui l'a vu quitter le télé-crochet The Voice, en février dernier. Alors que Libération lui consacre son prestigieux portrait de dernière page, l'artiste semble entamer son retour médiatique après une période d'opprobre et l'indignation quasi unanime qu'avaient suscitée ses tweets.

«Pour moi, la polémique était erronée, elle était fausse», s'est défendue l'artiste de 22 ans. «Je ne me reconnaissais même pas [dans cette polémique]», a-t-elle poursuivi, dénonçant une forme d'«amalgame». Si la chanteuse reconnaît que les messages qu'elle avait écrit et qui ont suscité le scandale étaient bien exacts, elle en dénonce toutefois l'interprétation qui en a été faite. «On m'a prêté de mauvaises intentions et c'est ça qui était le plus difficile», a-t-elle expliqué.

«Je regrette que cela ait été mal compris», a renchéri l'artiste à propos de ces messages sur les réseaux sociaux concernant les attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray. Elle s'était notamment étonnée que le terroriste de Nice ait pris avec lui ses papiers d'identité, agrémentant son message d'un hashtag plein de sous-entendus :  «#PrenezNousPourDesCons». Deux semaines plus tard, au lendemain de l’attentat à l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray, elle déclarait sur Facebook : «Les vrais terroristes, c’est notre gouvernement.»

«Ce que je voulais dire c'était bien le contraire», a-t-elle plaidé face au journaliste Yann Barthès, expliquant qu'il fallait comprendre qu'elle est citoyenne française et qu'elle avait eu le cœur brisé, autant que tout le monde.

«Ma Maman est niçoise et toute ma famille est à Nice», a encore fait valoir Mennel, avant d'assurer avoir «pleuré comme tout le monde» et avoir été «énormément touchée». «Je comprends toutes les personnes qui ont été touchées par ce que j'ai pu dire. C'était un malentendu», a-t-elle conclu.

Mennel Ibtissem avait bouleversé le jury de l'émission The Voice et les téléspectateurs avec son interprétation de la chanson Hallelujah de Leonard Cohen. Sa soudaine notoriété avait amené des internautes à éplucher son passé sur les réseaux sociaux. Ces derniers avaient déniché des déclarations prêtant le flanc à la polémique sur les attentats ou encore fait état de son soutien à l'humoriste Dieudonné. Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme avait notamment pris les choses en main, demandant à TF1 d'exclure la candidate. La chanteuse avait finalement annoncé dans un message vidéo qu'elle quittait l'émission.

Lire aussi : La chanteuse de The Voice rattrapée par ses tweets polémiques annonce son départ de l'émission

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter