Malgré la polémique, la première Jeanne d'Arc métisse a reçu son épée à Orléans (IMAGES)

Malgré la polémique, la première Jeanne d'Arc métisse a reçu son épée à Orléans (IMAGES)© Charles Platiau Source: Reuters
Illustration : une statue représentant Jeanne d'Arc

Mathilde Edey Gamassou est finalement devenue la première jeune fille métisse à incarner la pucelle d'Orléans lors des fêtes johanniques du 29 avril. L'élection de cette jeune fille de père béninois et de mère polonaise avait suscité la polémique.

Le 29 avril, Mathilde Edey Gamassou, choisie pour représenter Jeanne d'Arc lors des fêtes johanniques d'Orléans, a bien reçu l'épée des mains de Priscilla de la Bâtie, qui avait incarné l'héroïne l'année précédente. Pour la cinquantième année, la passation a eu lieu à la collégiale Saint-Pierre-le-Puellier, lançant le début des festivités.

Née d'un père béninois et d'une mère polonaise, la jeune fille devient ainsi la première métisse à incarner Jeanne d'Arc à Orléans.

Début 2018, son élection par le Comité Jeanne d'Arc avait suscité la polémique. L'ancien cadre du Front national puis du Mouvement national républicain Jean-Yves Le Gallou avait par exemple dénoncé une «altération de l'histoire».

La présidente de l'association Orléans-Jeanne d'Arc, Bénédicte Baranger, avait pour sa part jugé : «Elle remplit les conditions. On n'a pas de raisons de ne pas prendre une jeune fille parce qu'elle aurait une couleur un peu différente de celle à laquelle on peut s'attendre.»

Les conditions à remplir pour pouvoir représenter Jeanne d'Arc lors des fêtes johanniques sont de résider et d'être scolarisée à Orléans, de donner de son temps pour les autres et d'être catholique pratiquante.

De son côté, Mathilde Edey Gamassou n'avait pas semblé être atteinte par la polémique : «Je me sens pleinement française. Je suis métisse, et alors ?»

Lire aussi : Jeanne d'Arc 2018 victime d'insultes racistes : une enquête a été ouverte (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter