Trois députés LREM se disent menacés de mort par le «comité patriotique 732»

Trois députés LREM se disent menacés de mort par le «comité patriotique 732»© Charles Platiau Source: Reuters
Trois députés LREM, dont Sonia Krimi, se disent victimes de menaces de mort de la part d'un «comité patriotique 732»

Matthieu Orphelin, Sonia Krimi et François-Marie Lambert, trois députés de La République en marche qui se sont abstenus de voter la loi Asile et immigration, se disent victimes d'anonymes leur ayant adressé une lettre de menaces de mort.

Des anonymes se faisant appeler le «comité patriotique 732» – 732 étant l'année de la Bataille de Poitiers, qui avait vu la victoire des Francs menés par Charles Martel sur les Arabes – auraient envoyé, le 28 avril, une lettre de menaces de mort à trois députés de La République en marche (LREM) : Matthieu Orphelin, Sonia Krimi et François-Marie Lambert. Ce courrier a été diffusé sur les réseaux sociaux par deux des trois élus de la majorité présidentielle. François-Marie Lambert estime que le message a été écrit par «les connards fascistes du col de l’Echelle», en référence à Génération identitaire, qui a mené le 21 avril une opération dans les Hautes-Alpes, pour empêcher l'entrée illégale de migrants sur le territoire français. Ils «sont descendus de leur montagne et ils savent écrire», ajoute le député.

Matthieu Orphelin, quant à lui, est plus ironique, évoquant la «lettre d'un admirateur».

Les trois députés LREM font partie des 14 élus du parti macroniste à s'être abstenus lors du vote de la loi Asile et immigration de Gérard Collomb (un seul, Jean-Michel Clément, a voté contre). Toutefois, le «comité patriotique 732» ne leur reproche pas ce choix mais de faire partie de LREM, qui «appuie le misérable projet de loi». Cette organisation (si tant est qu'elle existe) a pour référence idéologique le Premier ministre hongrois Viktor Orban et rend hommage à sa mesure de création d'un «mur grillagé renforcé de patrouilles». Enfin, le «comité patriotique 732», selon le document diffusé par les députés LREM, soutient la thèse du «grand remplacement» et considère que «l'immigration/invasion est le danger mortel pour notre patrie».

Lire aussi : Raillée pour s'être comparée à une migrante, une députée LREM se justifie... et se fait brocarder

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter