Raillée pour s'être comparée à une migrante, une députée LREM se justifie... et se fait brocarder

Raillée pour s'être comparée à une migrante, une députée LREM se justifie... et se fait brocarder© ALAIN JOCARD Source: Reuters
Mireille Clapot est députée de la Drôme

La députée de La République en marche, Mireille Clapot qui avait été critiquée pour s'être comparée à une «migrante» après un voyage officiel en Turquie, critique les mauvaises langues et assume ses propos. Au risque de s'embourber ?

Un couac assumé. La députée de La République en marche (LREM) Mireille Clapot avait suscité la polémique après s'être prise en photo à l'aéroport et avoir confié le 22 avril : «A mon tour d'être migrante pour quelques jours. Direction Istanbul pour commémorer le génocide arménien le 24 Avril.» Une parole qui avait fait vivement réagir quelques jours après l'examen de la loi Asile et immigration à l'Assemblée nationale. D'autant plus que l'enjeu migratoire est un défi régulièrement posé pour les pouvoirs publics et qu'il fait débat depuis plusieurs mois.

Ainsi, la députée a été la cible de nombreuses railleries et de moqueries.

Malgré les critiques, l'élue de la Drôme fait face et se défend. Interrogée par France Info le 28 avril, Mireille Clapot assure que «toute personne qui effectue une migration, qu'elle soit culturelle, économique ou politique [est] migrante». 

Ciblant ses détracteurs, la parlementaire considère que le migrant est un «mot lié à la mobilité [et si certains l'ont mal compris] on ne doit pas avoir le même champ lexical», ajoute-t-elle. Une définition neutre du «migrant» qui peut surprendre, compte tenu de l'actualité. Un internaute estime d'ailleurs que Mirelle Clapot, «au lieu de faire profil bas, s'enfonce».

Une professeure d'histoire juge même «indigne» la justification avancée par la députée.

Lire aussi : Pas de poursuites contre Génération identitaire suite à son action dans les Alpes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter