24 ans après son ouverture, un musée s'aperçoit que près de la moitié de ses œuvres sont... fausses

24 ans après son ouverture, un musée s'aperçoit que près de la moitié de ses œuvres sont... fausses © © Wikimedia commons/Wikipedia / Wikipedia
Vue d'Elne par Étienne Terrus (1900)

Le musée Etienne Terrus, situé à Elne dans les Pyrénées-Orientales, a été victime d'une escroquerie. La mairie a en effet dévoilé qu'une bonne partie des œuvres d'Etienne Terrus était fausse. Le préjudice dépasse les 160 000 euros.

Yves Barniol, maire d'Elne, s'est dit «catastrophé» devant la population de sa ville, à l'occasion de la réouverture du musée Etienne Terrus, le 27 avril.

Des propos qui ont été rapportés par la presse locale, plus précisément par le site L'Indépendant. En effet, le commissaire de l'exposition prévue pour la réouverture, Eric Forcada, a alerté le musée, ouvert en 1994, de ses doutes sur l'authenticité de nombreux tableaux lors des travaux de rénovation du site culturel. 80 contrefaçons du peintre Etienne Terrus, soit la moitié de la collection du musée, sont actuellement sous scellés à la gendarmerie des Pyrénnées-Orientales, qui enquête sur un trafic de faux tableaux régionaux. L'édile n'en revient toujours pas : «Etienne Terrus est le grand peintre d’Elne, il fait partie de la commune, c’est LE peintre de chez nous. C’est inqualifiable. De savoir que des gens sont venus dans ce musée et ont vu plus de la majorité de faux, je le vis très mal.»

En outre, le préjudice dépasserait les 160 000 euros selon France 3. La mairie d'Elne a donc décidé de porter plainte contre X. La gendarmerie des Pyrénées-Orientales enquêterait d'ailleurs sur un vaste trafic de faux tableaux de peintres régionaux, après cette découverte.

D'après France 3, plusieurs artistes catalans seraient également touchés par la contrefaçon comme Pierre Brune, Balbino Giner ou Augustin Hanicote.

Lire aussi : Facebook comparaît devant la justice française pour avoir censuré L'Origine du monde de Courbet

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»