Un débris d'avion, pour le moment non identifié, retrouvé à La Réunion

La fameuse aile-mystère découverte à La Réunion© capture d'écran réalisée sur le site de ImazPress. Photos: Yannick Pitou
La fameuse aile-mystère découverte à La Réunion

Un bout d'aile ou d'empennage -partie située vers la queue de l'avion- a été découvert mercredi 29 juillet sur le rivage de l'île de La Réunion. La provenance de ce débris d'avion attise la curiosité. La piste du MH370 fait partie des hypothèses.

La pièce fait plus de deux mètres de long et a été retrouvée sur la commune de Saint-André (à l'Est de l'île de La Réunion). Ce sont des employés d'une société chargée de nettoyer les sentiers de randonnée du littoral qui ont donné l'alerte. Selon les premiers témoignages entendus sur la radio locale, Radio Freedom, le débris serait resté assez longtemps immergé puisqu'il était recouvert de coquillages lors de sa découverte.

«C'est la première fois que nous voyons une aile d'avion d'aussi près. Il y avait des coquillages. J'ai déjà pris l'avion, mais je ne pensais pas que c'était aussi gros» a ainsi déclaré un témoin de la scène. Les enquêteurs de la brigade de la gendarmerie des transports aériens ont ouvert une enquête pour déterminer la provenance du morceau d'avion, qui pourrait être un bout d'aile ou d'empennage.

Plusieurs hypothèses sont aujourd'hui évoquées pour expliquer la présence d'un tel débris sur les côtes de La Réunion. Cette aile ou cet empennage pourrait ainsi provenir:

  • d'un bimoteur qui s'était crashé au sud de l'île, en mai 2006
  • de l'A310 de la Yemenia, qui s'était abîmé au large des Comores en juin 2009, lors de sa phase d'approche
  • ou enfin du Boeing de la Malaysian Airlines, MH370, mystérieusement disparu des écrans radars en mars 2014, au dessus de l'océan Indien

«La taille et la forme ne correspondent pas à mon avis pas à un avion de ligne moderne»  a noté Xavier Tytelman, spécialiste de la sécurité aérienne, interviewé par Imaz Press Réunion. Ce dernier, qui n'exclut pas pour autant la piste d'un Airbus ou d'un Boeing, avoue sa perplexité. «Ce qui m'intrigue, c'est la silhouette de cette aile, très très haute et bombée. Même les avions de loisir d'aujourd'hui n'ont pas cette forme. Je suis sûr que c'est très typique, mais je n'arrive pas à trouver sur quel avion» a conclu cet expert. Si un numéro de série a bien été retrouvé sur le débris -comme l'évoquent certains médias locaux- le mystère de l'aile de la Réunion devrait être rapidement levé.

L'aile transportée par les gendarmes© capture d'écran réalisée sur le site de Imaz Press. Photos: Yannick Pitou
L'aile transportée par les gendarmes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales