Mai 1968 - avril 2018 : près de 50 ans plus tard, la Sorbonne de nouveau évacuée

Mai 1968 - avril 2018 : près de 50 ans plus tard, la Sorbonne de nouveau évacuée© AFP Source: AFP
Les forces de l'ordre entrent dans la cour de la Sorbonne le 4 mai 1968 pour faire évacuer les étudiants.
Suivez RT France surTelegram

Ce 12 avril, une compagnie de gendarmes a évacué les quelque 200 étudiants qui venaient de voter en assemblée générale l'occupation de la Sorbonne. 50 ans après Mai 1968, les revendications ont changé, mais le parallèle des images est saisissant.

Emmanuel Macron n'est pas Charles de Gaulle et les étudiants de la Sorbonne ont troqué depuis longtemps leurs calepins contre des téléphones portables dernier cri. Mais les images d'évacuation d'environ 200 étudiants, qui se trouvaient à la Sorbonne depuis le milieu de l'après-midi, ce 12 avril, pour voter une occupation des lieux à l'image de Tolbiac, entrent singulièrement en résonance avec l'expulsion de la Sorbonne en Mai 1968.

Le 3 mai 1968, à Paris, la police évacuait en effet environ 500 étudiants qui occupaient la faculté de la Sorbonne. Les forces de l'ordre procèdaient alors à des contrôles d'identité et embarquaient plusieurs étudiants au poste. Aussitôt, des manifestations éclataient dans tout le Quartier Latin, au cri de «Libérez nos camarades !», le début d'un mouvement d'ampleur national.

Les blocages étudiants se poursuivent ce 13 avril sur plusieurs campus en France pour protester notamment contre la réforme de l'accès à l'enseignement supérieur. Ce mouvement de contestation national est le fait, selon le président de la République Emmanuel Macron interrogé le 12 avril sur TF1, d'«agitateurs professionnels».

Lire aussi : Blocage universitaire : des cocktails Molotov découverts à Tolbiac

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix