Nouveaux heurts entre zadistes et gendarmes, au deuxième jour de l'évacuation à NDDL (VIDEO)

Gaz lacrymogènes et grenades assourdissantes des forces de l'ordre ont répondu aux cocktails Molotov des zadistes, en ce deuxième jour de l'opération d'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Deux gendarmes et six zadistes ont été blessés.

Des heurts sont survenus entre zadistes et gendarmes à Notre-Dame-des-Landes, où l'évacuation de la zone à défendre (ZAD) se poursuit, le 10 avril. Ils ont éclaté vers 7h30, un peu plus d'une heure après la reprise des opérations.

Malgré tous leurs efforts pour résister, les manifestants reculent sous la pression des gendarmes, qui usent de grenades assourdissantes et de gaz lacrymogènes. Les zadistes ripostent par des jets de projectiles, des tirs de fusées et des tirs de cocktail Molotov, dont l'un a notamment touché un véhicule de gendarmerie, sans pour autant l'endommager. 

Selon une source citée par l'AFP, deux gendarmes ont été blessés, l'un au genou, l'autre à la cheville, tôt le 10 avril. Les opposants aux expulsions ont recensé de leur côté six blessés par des projectiles utilisés par les gendarmes.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a par ailleurs précisé que 13 squats avaient déjà été détruits et qu'il en restait une vingtaine à démanteler lors de cette opération de grande ampleur qui mobilise 2 500 gendarmes.

Lire aussi : Notre-Dame-des-Landes : un zadiste lance un cocktail Molotov sur un gendarme... et prend feu (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.