Election du premier secrétaire du PS : vers une annulation du second tour ?

Election du premier secrétaire du PS : vers une annulation du second tour ?© LUDOVIC MARIN Source: AFP
Olivier Faure, président du groupe parlementaire Nouvelle Gauche à l'Assemblée, le 30 janvier 2018 à l'Elysée.

Le président du groupe Nouvelle Gauche à l'Assemblée nationale Olivier Faure est arrivé en tête avec 40% des voix. François Kalfon, membre de la direction collégiale du PS, «perçoit» que Stéphane Le Foll, arrivé second, se retirera.

«Il se peut qu'il n'y ait pas de second tour, la possibilité existe», a estimé ce 16 mars sur Sud Radio le membre de la direction collégiale du PS François Kalfon. L'ex-ministre Stéphane Le Foll est en effet arrivé deuxième au premier tour de scrutin le 15 mars pour désigner le prochain premier secrétaire du Parti socialiste avec 25%, derrière Olivier Faure qui réunirait 49,75% des voix, selon des résultats provisoires.

Stéphane Le Foll «ne dispose pas de réservoir de voix»

«Je perçois, je n'ai pas l'information, que [Stéphane Le Foll] se retirera (...), c'est un pressentiment, car il ne dispose pas de réservoir de voix», a ajouté celui qui avait soutenu la candidature de Luc Carvounas, arrivé quatrième sur les quatre candidats en lice.

Il a dit ne pas penser en effet que les militants qui ont voté Emmanuel Maurel au premier tour «aillent alimenter le moulin» de la candidature de l'ancien ministre de François Hollande.

«Je suppose, quand je raisonne, que celui-ci est susceptible de ne pas maintenir sa candidature au second tour», a-t-il affirmé, avant de préciser qu'il y avait «quatre conditions» pour que le PS règles ses difficultés : le «rassemblement», avoir «une masse critique dans les fédérations car il y a eu une perte de compétences énorme suite au départ des uns et des autres», «transformer les colères des cheminots, des retraités, en utopie positive», et avoir «un leadership, une incarnation». «A vous journalistes – je ne suis pas commentateur – de savoir combien de cases sont cochées», a-t-il enfin lancé.

Lire aussi : Quels sont les quatre prétendants à la direction du Parti socialiste ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter