Pau : violemment agressé, un SDF se voit refuser quatre fois sa plainte par la police

Pau : violemment agressé, un SDF se voit refuser quatre fois sa plainte par la police© Patrick Bernard Source: AFP
Le commissariat de Pau en 2004.

Un SDF de Pau s'est fait brutalement agresser dans la rue, le 24 février, selon France Bleu. Il s’est rendu quatre fois au commissariat qui a refusé à chaque fois de prendre sa plainte... avant de reconnaître «un loupé des services» et de l'accepter.

Un SDF surnommé «Kip», vivant dans les rues de Pau (Pyrénées-Atlantiques), s’est fait agresser sans motif apparent dans la rue le 24 février, une agression dont France Bleu rapporte avoir été témoin. Le sans-abri se trouvait près des halles de Pau lorsqu'un homme seul s’en est pris à lui, lui administrant des coups de pied à la tête et sur le corps. Il a aussi jeté des canettes sur Kip, ainsi qu’un panneau d'interdiction de stationner.

Blessé, Kip a voulu porter plainte. Quatre visites au commissariat n’auront pas suffi : aucun fonctionnaire n’a voulu enregistrer le procès verbal, selon France Bleu.

Le sans-abri s’est en effet rendu au commissariat le lendemain de son agression à 7h30 pour porter plainte. Il lui a été demandé de revenir à 8h. A son retour, un autre policier lui a dit ne pas être en mesure d’enregistrer le procès verbal, faute de certificat médical. La troisième fois, le policier lui a demandé s’il connaissait son agresseur, mais le sans-abri l’ignorait. L’agent a répondu qu’il ne pouvait en conséquence pas prendre sa plainte. L'homme est revenu une quatrième fois, toujours sans résultat.

La responsable départementale de la police, Brigitte Pommereau, citée par France Bleu, a admis que ce refus était «un loupé de ses services». Elle a invité le SDF à se présenter au commissariat le 2 mars, assurant que les policiers l’entendraient cette fois-ci.

Contactée par RT France, Brigitte Pommereau a fait savoir que la plainte avait bien était déposée, qu'une enquête allait être menée au sujet de l'agression du sans-abri et que des images de vidéo-surveillance allaient être exploitées en ce sens. Par ailleurs, la responsable départementale de la police a déclaré que lorsque le SDF s'est présenté les deux premières fois au commissariat, le préposé à la réception des plaintes n'était pas encore présent. Une enquête en interne va néanmoins être conduite pour les deux refus suivants, selon la responsable. 

Lire aussi : Christian Page, le sans-abri le plus médiatique de France, défie les politiques (REPORTAGE)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter