«Macron démission» : Edouard Philippe hué par des élus FN au Salon de l’agriculture (VIDEOS)

«Macron démission» : Edouard Philippe hué par des élus FN au Salon de l’agriculture (VIDEOS)© Thomas Samson Source: AFP
Le Premier ministre Edouard Philippe, accompagné du ministre de l’Agriculture Stéphane Travert, en discussion avec un agriculteur au 55e Salon de l'agriculture le 27 février 2018.

En visite au Salon de l’agriculture, le Premier ministre Edouard Philippe a été bien accueilli par les producteurs des régions, avant de se faire huer à la sortie par un groupe d’élus FN de l’Yonne, qui ont critiqué «le massacre des agriculteurs».

Le Salon de l’agriculture 2018 a vu comme chaque année défiler son lot de personnalités politiques, Emmanuel Macron ayant inauguré la marche le 24 février. Le 28 février à 13h, c’était au tour du Premier ministre Edouard Philippe et du ministre de l’Agriculture Stéphane Travert de s’acquitter de la traditionnelle visite à la 55e édition de l’évènement. S’il a été  reçu avec amabilité par les producteurs de la région Normandie, le Premier ministre s’est ensuite fait copieusement huer par un groupe d’élus emmené par Julien Odoul, président Front National de la région Bourgogne. «Il massacre les régions rurales», a clamé l’élu à RT France. 

Auteur: RT France

La visite avait pourtant bien commencé pour Edouard Philippe, flanqué du ministre de l’Agriculture et entouré d’un imposant service d’ordre.

Poignées de main, plaisanteries, selfies : le public rassemblé ce jour-là au Pavillon 3 de Paris Expo, était tout sourire et se pressait pour être pris en photo avec le Premier ministre. «Il est plus beau qu’à la télé», a même soufflé une visiteuse. Les producteurs de fromage, de cidre, de viande présents, ont proposé maintes dégustations, vanté la valeur ajoutée de leurs produits du terroir et leur recherche d’originalité.

C'est un Premier ministre de trahison, qui avec son gouvernement massacre nos agriculteurs

Mais soudain, ce ballet bien orchestré s’est déréglé alors que les ministres visitaient leur dernier stand. Un groupe d’élus FN déjeunant dans un restaurant près de la porte de sortie s'est mis à scander des slogans tels que «Macron démission», «On est chez nous», «Europe, trahison, la France est une nation !».

Un large panneau qui se trouvait à proximité a alors été déplacé pour séparer les militants attablés de l’escorte en mouvement. Edouard Philippe, le visage crispé, a avancé près de la sortie sous les huées, alors que fusaient les injonctions : «Dehors, dehors !».

Est ce qu'on veut encore garder des agriculteurs français ?

«C'est un Premier ministre de trahison, qui avec son gouvernement massacre nos agriculteurs, notre qualité de vie, notre ruralité. La présence de monsieur Philippe n'est pas la bienvenue au salon», a justifié à RT France Julien Odoul. Il n’était pas le seul à s’indigner de la visite des ministres et d'Emmanuel Macron. Le syndicaliste Olivier Cleland, vice-président de la FDSEA 76, croisé près du lieu de l’incident, a aussi fait part de ses doléances à RT France. «Aujourd'hui, on n'est même pas capable de se payer, on est assailli par les charges, on n'est pas capable de mettre un capital de côté pour pouvoir faire des investissements pour se moderniser», a déploré le syndicaliste, avant de conclure : «Aujourd'hui, il faut se poser la question : est ce qu'on veut encore garder des agriculteurs français ?»

Lire aussi : «C'est un monde qu'il méprise» : au salon de l'agriculture, Wauquiez tacle Macron

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter