La justice décide de maintenir en détention Tariq Ramadan, poursuivi pour viols

- Avec AFP

La justice décide de maintenir en détention Tariq Ramadan, poursuivi pour viols© Stephane Mahe Source: Reuters
Tariq Ramadan durant une conférence à Nantes en 2010
Suivez RT France surTelegram

L'islamologue Tariq Ramadan, mis en examen pour viols, reste en prison, la cour d'appel de Paris ayant rejeté le 22 février son recours contre sa détention provisoire, selon l'AFP.

Le 22 février, la cour d'appel de Paris a confirmé la détention provisoire de Tariq Ramadan. Ce dernier avait déposé une demande de remise en liberté pour raisons de santé.

Avant de se prononcer, la chambre de l'instruction avait désigné un expert médical qui a jugé l'état de santé de l'islamologue compatible avec sa détention. Ecroué le 2 février, le théologien suisse de 55 ans dit souffrir d'une sclérose en plaques et d'une neuropathie. Il a refusé de comparaître à cette audience à huis clos.

Dans un mémoire transmis à la chambre de l'instruction, la défense de Tariq Ramadan critique un examen effectué «sommairement» le 15 février et fait valoir que le médecin ne disposait pas du dossier médical de son client.

Le 21 février, une cinquantaine de personnalités – pour la plupart controversées – ont signé une tribune dans Mediapart dénonçant une «sévérité de traitement» contre Tariq Ramadan et demandant «sa libération immédiate».

L'islamologue est mis en examen pour viols, dont l'un sur personne vulnérable, après les plaintes de deux femmes fin octobre, qui ont débouché sur une information judiciaire confiée à trois juges d'instruction. Tariq Ramadan conteste les accusations portées par les deux femmes. Toutes deux ont confié aux enquêteurs l'«emprise mentale» qu'exerçait sur elles ce «maître spirituel». Elles ont décrit des rendez-vous ayant soudainement basculé dans des rapports sexuels d'une grande violence sous la contrainte, dans des hôtels, en marge de conférences à succès de l'islamologue, le 9 octobre 2009 à Lyon et en mars-avril 2012 à Paris.

Lire aussi : Coups, viol, urine : Tariq Ramadan confronté au témoignage effrayant d’une victime présumée

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix