«Beaucoup me disaient que tu n'étais qu'une grosse m*rde» : la charge de Sarkozy à Wauquiez

«Beaucoup me disaient que tu n'étais qu'une grosse m*rde» : la charge de Sarkozy à Wauquiez © JEFF PACHOUD Source: AFP
Nicolas Sarkozy et Laurent Wauquiez

Le Canard enchaîné rapporte que Nicolas Sarkozy aurait qualifié indirectement Laurent Wauquiez «de grosse merde», après la fuite d’un extrait sonore dans lequel ce dernier évoquait la supposée paranoïa de l’ancien chef de l’Etat.

Nicolas Sarkozy regretterait-il déjà d'avoir appelé les militants des Républicains à ne pas contester la légitimité du nouveau chef du parti de droite ? Une hypothèse fort probable, au regard de l’échange houleux qui aurait eu lieu entre Nicolas Sarkozy et Laurent Wauquiez.

Si l'ancien chef de l'Etat avait officiellement déclaré avoir «pris note» des excuses de Laurent Wauquiez qui l’avait accusé d’avoir mis ses ministres sur écoute, il n’aurait pas totalement digéré ses propos. Selon Le Canard enchaîné à paraître le 21 février, Nicolas Sarkozy n’aurait pas hésité à invectiver le président de la région Auvergne Rhône-Alpes au téléphone. 

Si j'étais toi, je trouverais un autre métier

«Beaucoup de monde me disait que tu n'étais qu'une grosse merde. Aujourd'hui, je n'ai d'autre choix que de penser comme eux. Il paraît que tu as des ambitions présidentielles. Si j'étais toi, je trouverais un autre métier», lui aurait-il asséné. 

Laurent Wauquiez a été enregistré à son insu lors d’une conférence donnée à l'Ecole de management de Lyon courant février. Plusieurs enregistrements ont été rendus public le 16 et le 19 février par l’émission Quotidien, dans lesquels il ne mâchait pas ses mots en évoquant Nicolas Sarkozy et plusieurs autres collègues de son parti, comme Alain Juppé.

Lire aussi : Les «conneries» de Pécresse, Juppé qui a «cramé la caisse» : les nouvelles révélations de Wauquiez

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.