«L'Etat n'a qu'à se bouger le c**» : le ras-le-bol des Calaisiens concernant les migrants (VIDEO)

«L'Etat n'a qu'à se bouger le c**» : le ras-le-bol des Calaisiens concernant les migrants (VIDEO)© PHILIPPE HUGUEN Source: AFP
Un groupe de migrants dans les environs de Calais, le 2 février

Après les violents affrontements entre migrants du 1er février qui ont fait 22 blessés, dont cinq par balles, les Calaisiens sont revenus au micro de RT France sur les relations difficiles qu'ils entretiennent avec les migrants.

Délinquance, violence envers la population : les Calaisiens ont expliqué à RT France de quoi était fait leur quotidien aux côté des migrants, appelant les autorités à agir contre une situation difficile.

«Il y a beaucoup de délinquance, des voitures abîmées, des jeunes filles agressées», a ainsi déploré un homme, avant de détailler les problèmes engendrés par la présence des migrants dans la vie pour tous les jours : «Si on a une fille, on ne peut pas la laisser seule le soir.»

«Ils s'en prennent à tout le monde», a de son côté assuré une jeune femme alors qu'une autre a constaté que la cohabitation était désormais compliquée : «Ce ne sont plus les mêmes réfugiés qu'au début, [...] ils sont plus violent, même envers la population.»

«L'Etat n'a qu'à se bouger le cul», a finalement conclu véhément un dernier.

Auteur: RT France

Ces témoignages ont été recueillis après les violents affrontements entre migrants du 1er février à Calais qui ont fait 22 blessés, dont cinq par balles. «C'est un degré de violence jamais connu», avait alors déploré le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui s'était spécialement rendu à Calais au vu des circonstances.

Lire aussi : Les images choc des affrontements entre migrants qui ont fait cinq blessés par balles

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter