Les Chinois sont-ils «libres» de penser ? Quand l'Elysée altère un discours d’Emmanuel Macron

Les Chinois sont-ils «libres» de penser ? Quand l'Elysée altère un discours d’Emmanuel Macron © Ludovic MARIN / AFP
Le président français Emmanuel Macron prononce un discours au palais Daminggong en Chine, le 8 janvier 2018.

Transmise aux rédactions le 9 janvier, la transcription du discours qu'Emmanuel Macron prononcé la veille en Chine a été légèrement modifiée. Dans le texte, les Chinois ne sont plus décrits comme «libres de penser» mais «capables de penser».

L’Elysée aurait-il pris une petite «liberté» dans la retranscription écrite du discours d’Emmanuel Macron en Chine ? D'après les journalistes de l'émission Quotidien, sur TMC, citée par Le Lab d'Europe 1, un passage du discours officiel du président, prononcé au palais de Daminggong à Xi'an le 8 janvier, a été légèrement retouché dans la version écrite envoyée aux rédactions le 9 janvier.

Les «quelques milliards d'individus [chinois] libres de penser, de créer et d'inventer», selon la phrase prononcée par le président de la République, sont devenus à l'écrit «quelques milliards d'individus capables de penser, de créer et d'inventer». Si la modification est mineure, elle interroge quant à l'éventuelle volonté de l'Elysée d'avorter une potentielle polémique, au sujet de la référence présidentielle aux «libertés» en Chine. 

Néanmoins, pour se dédouaner d’avoir commis un acte délibéré, l’Elysée a reconnu auprès de l’émission Quotidien «une erreur de retranscription, une mauvaise compréhension». Contacté par Le Lab, l’entourage du président de la République a pour sa part précisé qu’il s’agissait d’une «erreur» commise par un prestataire externe chargé de la retranscription des discours du chef d'Etat.

Néanmoins, ce passage de la déclaration présidentielle a été retranscrit fidèlement sur le site web de l'Elysée (avec le qualificatif «libres», donc).  

Lire aussi : Macron en Chine : une visite bien moins diplomatique que commerciale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter