L'épicerie cacher incendiée à Créteil avait déjà été taguée par le passé

- Avec AFP

A Créteil, une épicerie cacher qui avait déjà été recouverte de tags antisémites a, cette fois, été incendiée. Le sinistre arrive trois ans jour pour jour après l'attentat de l'Hyper Cacher à Paris et la piste criminelle est privilégiée.

Une épicerie cacher de Créteil dans le Val-de-Marne, qui avait déjà été l'objet de tags antisémites quelques jours plus tôt, a été incendiée dans la nuit du 8 janvier, selon les informations du parquet de Créteil.

Le feu a été signalé entre 4h et 5h. «Il y a a priori de très gros dégâts», a expliqué à l'AFP le procureur de Créteil. Cette enseigne, «Promo & Destock», faisait partie des deux magasins cacher qui avaient été recouverts de cinq croix gammées le 3 janvier. «La piste criminelle est privilégiée», a précisé le procureur.

L'incendie s'est propagé à un magasin adjacent, l'«Hypercacher», qui avait lui aussi été couvert d'inscriptions antisémites la première semaine de janvier. L'enquête, ouverte pour dégradation volontaire par incendie, a été confiée à la police judiciaire du Val-de-Marne.

Trois ans jour pour jour après l'attentat de l'Hyper Cacher

Cet incendie intervient trois ans jour pour jour après l'attentat de l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes à Paris, au cours duquel quatre personnes avaient été tuées, le 9 janvier 2015. «Il est trop tôt pour discuter des motivations de cet acte», a prévenu une source proche de l'enquête, citée par l'AFP.

Les tags avaient provoqué l'indignation des associations juives, qui les ont perçus comme une référence directe à cet attentat.

Lire aussi : Commémoration des attentats contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher en présence de Macron (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter