Macron condamne les violences faites aux femmes mais ne veut pas «un quotidien de la délation»

Emmanuel Macron s’est exprimé ce 25 novembre, Journée de lutte contre les violences faites aux femmes, à l’Elysée devant 200 personnes représentant les associations, les institutions et la classe politique.

Emmanuel Macron a dénoncé samedi 25 novembre les violences faites aux femmes mais a toutefois ajouté qu'il ne voulait pas que la société tombe «dans un quotidien de la délation», ni que «chaque rapport homme-femme soit suspect de domination, comme interdit».

«La France ne doit plus être un de ces pays où les femmes ont peur», a ajouté le chef de l'Etat, qui s'exprimait devant 200 personnes représentant les associations, les institutions et la classe politique à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

Lire aussi : Edouard Philippe fait polémique en préconisant la «séduc­tion intellectuelle»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.