Nouvel épisode dans le conflit BHL/Dupond-Moretti : BHL considère que l'avocat «n'est pas au niveau»

Nouvel épisode dans le conflit BHL/Dupond-Moretti : BHL considère que l'avocat «n'est pas au niveau»© ALBERTO PIZZOLI Source: AFP
Bernard-Henri Lévy charge de nouveau l'avocat Eric Dupond-Moretti, le jugeant notamment «pathétique»

Episode 3 dans le clash entre Bernard-Henri Lévy et Eric Dupond-Moretti. Une nouvelle fois, BHL réplique. Acerbe, le philosophe considère qu'«Acquittator» n'est tout simplement «pas au niveau» et le décrit comme «pathétique».

Ce 15 novembre, dans l'hebdomadaire L'Express, Bernard-Henri Lévy a tenu des propos virulents contre Eric Dupond-Moretti, avocat d'Abdelkader Merah, condamné le 2 novembre à 20 ans de prison pour association de malfaiteurs terroriste dans les tueries de son frère, Mohamed Merah. Pour le philosophe, «[Acquittator] n'est pas au niveau. Et il sait, hélas, que j'ai raison». 

Caustique, Bernard-Henri Lévy enfonce le clou : «Être un grand avocat vertueux comme, mettons, Henri Leclerc : il n'en a ni le panache, ni la rigueur morale.»

L'intellectuel répond ainsi à une lettre d'Eric Dupond-Moretti, diffusée sur les réseaux sociaux. Cette dernière avait été envoyée le 13 novembre en réaction à une première tribune au vitriol de Bernard-Henri Lévy. Dans cet écrit, l'avocat jugeait «presque doux de recevoir des leçons de morale de celui qui, dans tous les domaines, se veut, depuis de trop longues années, l'arbitre des élégances».  

BHL «plaint les clients» du ténor du barreau

Interrogé sur l'ironie de l'avocat, l'écrivain estime les arguments «navrants», et décrit le pénaliste comme «pathétique» et «puéril».

Certain de sa victoire par la plume, Bernard-Henri Lévy va jusqu'à donner des leçons de plaidoirie à celui qui est réputé pour le nombre record d'acquittements obtenus en France.

«Le pauvre Monsieur Dupond-Moretti me répond en geignant que je ne le considère pas assez [...] S'il est aussi piteux dans la défense de ses clients que dans la réponse à ses adversaires, je plains ses clients.»

Il conclut sur un ton péremptoire : «Je me mets à sa place : il perd sur les deux tableaux. Ça ne doit pas être très drôle.»

Légèrement condescendant BHL ? En tout cas dans cette joute verbale, difficile d'imaginer qu'Eric Dupond-Moretti laisse passer ce dernier mot.

Lire aussi : Clash BHL/Dupond-Moretti : «obscénité» contre «vieille pompe à merde»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.