Un député LREM s'en prend aux chômeurs qui «partent aux Bahamas grâce à l'assurance chômage»

depute-lrem-prend-chomeurs-partent-bahamas-grace-assurance-chomage© Carlos Barria Source: Reuters
Image d'illustration

A l'instar du porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, le député LREM Damien Adam souhaite durcir les critères de contrôle des chômeurs. Il leur reproche de profiter de l'assurance chômage pour se la couler douce au soleil.

Les bénéficiaires des allocations chômage sont décidément dans le collimateur de la majorité présidentielle. Après les propos controversés mi-octobre du porte-parole du gouvernement Christophe Castaner – qui estimait que la liberté ne consistait pas à «bénéficier des allocations chômage pour partir deux ans en vacances» – Damien Adam, député LREM de Seine-Maritime, a tenu un discours sensiblement similaire, rapporté par Paris Normandie le 4 novembre.

«Ce n’est pas une question de sévérité mais plutôt de définir des règles claires et comprises par tout le monde», a tout d'abord fait valoir le député pour défendre le durcissement des critères de contrôle des chômeurs prôné par son parti. «Quand vous êtes salarié et que vous voyez certaines personnes qui partent en vacances aux Bahamas grâce à l’assurance chômage, il est légitime de se dire que ce système marche sur la tête !», a ensuite détaillé Damien Adam pour justifier ces mesures.

«Nous souhaitons que les demandeurs d’emploi se disent que la nation leur fait confiance à condition de respecter les règles», a-t-il encore expliqué.

Une position qui rejoint celle défendue par le président du Medef Pierre Gattaz, qui avait proposé le 18 octobre de mettre en place un contrôle journalier des chômeurs afin de faire plus efficacement la chasse à ceux «qui profitent du système».

Lire aussi : Torrent de critiques contre Gattaz et sa proposition de «contrôle journalier» des chômeurs

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.