«Macron est le père Noël des riches» : l'opposition se saisit d'un petit mot du président

«Macron est le père Noël des riches» : l'opposition se saisit d'un petit mot du président Source: Reuters
Emmanuel Macron lors de sa visite à Maripasoula le 27 octobre
Suivez RT France surTelegram

Plusieurs membres de l'opposition se sont offusqués des propos tenus par Emmanuel Macron lors de son déplacement en Guyane, au cours duquel il a affirmé ne pas être «le père Noël» en réponse aux demandes des manifestants.

«Je ne suis pas le père Noël parce que les Guyanais ne sont pas des enfants», a déclaré Emmanuel Macron le 26 octobre lors de son déplacement dans le territoire français en Amérique du Sud. Une petite phrase qui a fait vivement réagir les Guyanais comme l'opposition en métropole.

«On n'a pas besoin de père Noël, on a besoin d'un gouvernement qui se rende compte qu'en Guyane rien ne va», a réagi David Riché, président de l'Association des maires de Guyane, interrogé par franceinfo

Pour le député Debout la France Nicolas Dupont-Aignan, Emmanuel Macron «fait des cadeaux fiscaux aux plus aisés et ose aller en Guyane dire qu’il n’est pas le père Noël».

«Il est le père Noël pour les riches en supprimant l'ISF», a-t-il estimé sur le plateau de LCI.


Pour le député PCF Sébastien Jumel : «Le père Noël n'est pas en Guyane mais à l’Assemblée nationale où les députés La République en marche qui ont le goût du riche baissent la fiscalité sur les actions gratuites.»

«Père Noël ? Non, mais père Fouettard, assurément oui. Toujours cette même morgue pour s'adresser à ses compatriotes», a déclaré sur Twitter l'ex-députée PS Sylvie Tolmont.

Florian Philippot, eurodéputé et président des Patriotes, a lui estimé que les Guyanais n’attendaient pas le père Noël. «Ils se contenteraient déjà bien d’un Etat digne de ce nom», a-t-il tweeté.

Des affrontements entre forces de l'ordre et manifestants du collectif Pour que la Guyane décolle, ont aussi terni, dans la nuit du 26 au 27 octobre le premier jour de la visite d'Emmanuel Macron en Guyane, comme en témoignent de nombreuses images diffusées sur internet.

Lire aussi : «Macron n'a aucun respect pour nous» : la Guyane s'embrase en pleine visite présidentielle (IMAGES)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix