A quel attentat dont elle a été victime Marine Le Pen a-t-elle fait référence sur France 2 ?

A quel attentat dont elle a été victime Marine Le Pen a-t-elle fait référence sur France 2 ?© Philippe LOPEZ Source: AFP
Marine Le Pen sur le plateau de l'Emission politique sur France 2, le 19 octobre

Sommée de s'expliquer sur son hypothétique complaisance envers l'homme de l'ultra-droite soupçonné d'avoir projeté des attentats, Marine Le Pen s'est dite intransigeante face au terrorisme – et a rappelé avoir elle-même été victime d'un attentat.

Invitée de L'Emission politique sur France 2 le 19 octobre, la présidente du Front national (FN) Marine Le Pen a balayé d'un revers de main les accusations de complaisance envers le terrorisme portées à son encontre, après l'arrestation de dix individus proches de l'ultra-droite, soupçonnés d'avoir projeté des attentats contre des lieux de culte musulman et des personnalités politiques telles que Christophe Castaner et Jean-Luc Mélenchon.

Le cerveau présumé de ce groupe, Logan Alexandre Nisin, est notamment apparu selon l'AFP sur deux photographies diffusées le 2 avril sur Facebook en train de tracter pour le FN avec des responsables frontistes de la 12e circonscription des Bouches-du-Rhône, ce qui a poussé la journaliste Léa Salamé à muscler ses questions adressées à la présidente du FN.

Je suis sans doute la seule personnalité politique à avoir été victime d'un d'attentat

«Personne ne peux me faire le procès d'être complaisante envers le terrorisme», a alors répondu une Marine Le Pen offensive, avant de rappeler un épisode vécu dans son enfance : «Je suis sans doute la seule personnalité politique à avoir été victime d'un d'attentat.»

Le 2 novembre 1976, alors qu'elle n'avait que huit ans, une déflagration avait en effet soufflé l'appartement dans lequel elle habitait avec sa famille, dans le 15e arrondissement de Paris. Une nuit dont elle confiait en octobre 2016 dans l'émission Une ambition intime diffusée sur M6, avoir gardé un «souvenir précis», décrivant un «silence total» après avoir été assourdie par l'explosion, se remémorant son «lit plein de verre».

Le carnage avait été évité de peu, aucune victime n'ayant été à déplorer, ni dans la famille Le Pen, ni parmi les voisins. Les auteurs de l'attaque à la bombe n'ont jamais été retrouvés ni même identifiés.

Lire aussi : «Je ne veux pas m'habituer au terrorisme», lance Marine Le Pen pour sa rentrée politique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.