Disposer de cinq millions d'euros : la condition pour se porter acquéreur du siège du PS

Disposer de cinq millions d'euros : la condition pour se porter acquéreur du siège du PS
Le siège du Parti socialiste, rue de Solférino, en 2006, photo ©JEAN-PIERRE MULLER / AFP

Le Parti socialiste l'avait annoncé en septembre dernier : son siège de la rue de Solférino serait mis en vente, après une année électorale difficile qui a grévé ses finances. La première annonce immobilière est parue dans la presse ce 18 octobre.

Le Parti socialiste (PS) a publié dans l'édition des Echos datée du 18 octobre une petite annonce peu banale. Le prestigieux siège du PS de la rue de Solférino à Paris, qu'il occupait depuis les heures glorieuses de 1981, est bien en vente.

Avec seulement 30 députés élus à l'Assemblée, au lieu de 284, étrillé à la présidentielle, le PS voit sa subvention annuelle de l'Etat baisser d'une vingtaine de millions d'euros. «L'avis d'appel à candidature, avec la date butoir du 6 novembre 2017 exige en outre la remise d'une attestation d'une «banque de premier ordre» prouvant que l'acquéreur dispose immédiatement et «sans condition» d'une somme de cinq millions d'euros. Au Parti socialiste aussi, on veut s'assurer de la solvabilité de son futur acquéreur.

Lire aussi : Loi travail : le PS fait le choix d'une opposition frileuse, sans appel explicite à manifester

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.