Un maire coupe un tiers du portrait présidentiel pour protester contre la baisse des dotations

Un maire coupe un tiers du portrait présidentiel pour protester contre la baisse des dotations
Capture d'écran Twitter du portrait officiel du président français Emmanuel Macron

Dans un geste symbolique, le maire d'un village de Meurthe-et-Moselle, a décidé de rogner le portrait d'Emmanuel Macron d'un tiers dans sa mairie. Il entend ainsi protester contre la baisse d'un tiers des dotations de l'Etat dans sa commune.

Dans un article du Républicain Lorrain publié le 4 octobre, Jean-François Damien, maire du village de Grand-Failly en Meurthe-et-Moselle a expliqué pourquoi il avait jugé bon de réduire le portrait officiel du président Emmanuel Macron qui trônait dans la salle de conseil : «Grand-Failly générait 40 000 euros de revenus mais on nous en enlève 13 000 euros pour le prochain budget. Vous rajoutez à cela la disparition des subventions de la réserve parlementaire ou sénatoriale… Comment voulez-vous que l’on assure ?»

1/3 de finances en moins = 1/3 de photo en moins

Sous le portrait présidentiel, le maire a apposé une légende qui précise le sens de son geste, simple, efficace : «1/3 de finances en moins = 1/3 de photo en moins.»

Elu pour la première fois en 2011, le maire s'est dit «désabusé» du peu de considération des communes par l'Etat : «J’ai l’impression qu’on nous considère, nous les maires, comme des gaspilleurs d’argent public alors que c’est bien l’inverse. Nous avons été élus pour le bien-être de nos concitoyens et nous devons toujours faire plus avec toujours moins de ressources financières.»

Si le message du maire de la petite commune de 300 habitants semble être bien passé, il semblerait qu'il n'ait pas été très apprécié en haut lieu : «La sous-préfecture de Briey m’a remonté les bretelles et annoncé que pour cet "outrage au président" je risque une suspension…»

Lire aussi : A peine dévoilé, le portrait d'Emmanuel Macron déjà détourné par les internautes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.