Un campus de l'université de Reims fermé provisoirement après l'installation de migrants (IMAGES)

- Avec AFP

Un campus de l'université de Reims fermé provisoirement après l'installation de migrants (IMAGES)© Capture d'écran Twitter @ValerieCoulet
Le campus de l'université de Reims est occupé par une quarantaine de migrants

L'université de Reims-Champagne-Ardenne a fait savoir que l'accès aux bâtiments du campus Croix Rouge était fermé «jusqu'à nouvel ordre», en raison de la présence de migrants sur le campus, parmi lesquels de nombreux enfants.

«L'accès aux locaux de l'université [de Reims] situés sur le campus Croix-Rouge est interdit jusqu'à rétablissement des conditions de sécurité», a écrit le président de l'université Guillaume Gellé dans un arrêté d'interdiction signé le 17 septembre au soir et transmis à l'AFP. Contrairement à ce qu'avait affirmé cette dernière, ce ne sont pas 8 000 étudiants qui ont été privés de cours ; seuls certains étudiants, notamment venus pour s'inscrire, se sont vus refuser l'accès aux bâtiments.

En savoir plus : Campements de migrants, campus fermé : que se passe-t-il vraiment à l'université de Reims ? (IMAGES)



«Il y a environ une quarantaine de migrants et de demandeurs d'asile qui se sont installés sur le campus», a confié à l'AFP une source proche du dossier.

La rentrée dans cette université de droit, sciences économiques, lettres et sciences sociales a eu lieu début septembre, selon l'université.

D'après le syndicat étudiant Unef, il a été décidé collectivement «de déménager ces familles sur le campus Croix-Rouge de l'Urca», ces personnes ayant été «poussées à quitter leurs abris de fortunes» dans un parc de la ville. 

«Nous appelons les autorités locales, la mairie de Reims, la préfecture à héberger ces familles de manière urgente», poursuit l'Unef dans un communiqué de presse.

Lire aussi : Déduis le nombre de migrants ! Les éditions Nathan s'excusent après leur exercice de math polémique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.