Mobilisation contre la réforme du code du travail : la CGT annonce 400 000 manifestants (EN CONTINU)

Auteur: RT France

Malgré quelques débordements, la première journée de mobilisation contre la réforme du code du travail a été qualifiée de «réussie» par le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez. Des cortèges ont défilé dans les principales villes françaises.

Mise à jour automatique
  • A Nantes, où 6 500 personnes ont manifesté selon la police (15 000 selon la CGT), environ 1 000 manifestants (selon la police) ont poursuivi leur marche en arborant une banderole proclamant : «La jeunesse de retour pour vous jouer un mauvais tour !»

    Visées par divers types de projectiles, les forces de l'ordre ont répliqué à grands renforts de gaz lacrymogènes. Au moins trois manifestants ont été interpellés, a constaté une journaliste de l'AFP.

  • Le ministère de l'Intérieur avance le chiffre de 223 000 manifestants dans toute la France au terme de la première journée de mobilisation contre la réforme du code du travail. La CGT, de son côté, avance le chiffre de 400 000 manifestants.

  • 400 000 manifestants ont battu le pavé à travers la France selon la CGT.

  • La police a arrêté trois personnes lors de la manifestation lyonnaise. Elle a notamment interpellé l'auteur d'une agression en 2016 qui s'en était pris au proviseur d'un établissement de l'agglomération lyonnaise. A Paris, une personne a été conduite à l'hôpital après avoir été blessée, et trois autres ont été interpellées.

  • La Préfecture de police de Paris annonce une participation de 24 000 personnes à la manifestation du 12 septembre contre la réforme du code du travail.

    La CGT a quant à elle avancé le chiffre de 60 000 manifestants.

  • «5 euros en moins = 5 pavés en plus» : parmi les dégradations constatées après le passage de la manifestation à Paris, des graffitis font référence à la baisse des aides au logement décidée par le gouvernement.

  • Au moins sept salves de flashball ont été tirées par les forces de l'ordre lors de cette journée de manifestation à Paris.

  • Pare-brises éclatés et carrosseries défoncées : les échauffourées entre les forces de l'ordres et les manifestants les plus radicaux ont provoqué des dégâts matériels sur le trajet du cortège à Paris.

  • La CGT annonce une participation de 60 000 personnes à Paris pour la mobilisation contre la réforme du code du travail portée par le gouvernement.

  • A Nantes, malgré quelques fumigènes, la manifestation contre la loi travail se déroule dans le calme et la bonne humeur.

    Avec la participation de plusieurs milliers de personnes (6 200 selon la police), la mobilisation nantaise rencontre un certain succès contre «les ordonnances du docteur Macron», selon les internautes sur place.

Découvrir plus

C'est la rentrée sociale ! Le 12 septembre a lieu la première journée de mobilisation contre la réforme du code du travail par ordonnances, portée par le gouvernement d'Emmanuel Macron.

Paris, Marseille, Lyon, Toulouse ou encore Nantes, des manifestations sont annoncées dans plusieurs dizaines de villes françaises.

En première ligne de ce conflit social, la Confédération générale du travail (CGT), la Fédération syndicale unitaire (FSU) et Solidaires sont à l'origine de cet appel à rejeter les réformes du gouvernement.

Du côté des politiques, les personnalités de la gauche viendront grossir le cortège, avec notamment Benoît Hamon (M1717), Jean-Luc Mélenchon (Les Insoumis), le Parti communiste français (PCF) et le Nouveau parti anticapitaliste (NPA).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.